Une première Politique culturelle par les Julievillois et pour les Julievillois!

Une première Politique culturelle par les Julievillois et pour les Julievillois!

On compte plus de 120 artistes à Sainte-Julie et la Ville veut que leur influence ainsi que leur rayonnement aillent en grandissant. Le lancement de la première Politique culturelle est un pas significatif en ce sens.

Crédit photo : Ville de Sainte-Julie

On compte plus de 120 artistes présentement à Sainte-Julie et la Ville veut que leur influence ainsi que leur rayonnement aillent en grandissant sur le territoire. C’est donc dans ce but qu’a été lancée en grand la toute première Politique culturelle de Sainte-Julie qui réaffirme ainsi son désir de renforcer la vitalité culturelle locale.
Dans le cadre de cette démarche qui a nécessité plus d’une année de travail, un appel à tous les artistes de Sainte-Julie a été fait pour les recenser et les consulter, alors que les citoyens ont eux aussi été interrogés dans cet objectif, que ce soit par le biais du groupe témoin, auprès des usagers de la bibliothèque ou des élèves de l’école secondaire.
Cette première politique mise sur trois objectifs, soit : agir dans une perspective de développement durable; impliquer la population dans l’amélioration de son cadre de vie; tenir compte autant des besoins des jeunes citoyens que de la demande des adultes et des aînés.
Au terme de cette vaste consultation, trois enjeux ont été priorisés par les Julievillois, soit les espaces de diffusion, les services ainsi que les programmes, et finalement l’animation du milieu de vie.
La mairesse Suzanne Roy a expliqué que cette politique servira de guide pour les cinq prochaines années avec un plan d’action axé sur le court terme (CT), le moyen terme (MT) et le long terme (LT). Elle a ajouté qu’à chaque année, ce plan d’action sera analysé afin de constater son état d’avancement.
Des gestes concrets
Parmi ces actions, on note tout particulièrement la volonté de la Ville d’aménager dans un futur centre communautaire un espace intimiste de diffusion des arts de la scène (MT), dont les détails ne sont pas encore connus pour le moment. Sainte-Julie entend également soutenir les artistes et les organismes locaux dans la création et la gestion d’un outil de communication destiné à faire connaître les activités artistiques et culturelles (CT); produire un répertoire des services que la Municipalité peut offrir aux artistes d’ici (CT); inviter les artistes à proposer des œuvres pouvant être offertes dans un contexte d’hommages corporatifs (LT).
On souligne également dans ce plan d’action échelonné sur cinq ans que la Ville veut augmenter l’offre de spectacles à l’intérieur de l’église et dans les espaces publics (MT); implanter des murs d’expression artistique pour des graffitis et autres arts urbains (MT); accueillir des théâtres mobiles dans des parcs (LT); mettre en place un programme d’animation de quartier dans des parcs, durant l’hiver, mettant en scène des chansonniers, des conteurs et des musiciens (CT).
De plus, les responsables ont l’intention d’aménager un espace extérieur permanent ou mobile pour des spectacles (LT); mettre en place un programme destiné à la clientèle scolaire au Médialab de la bibliothèque (CT); réaliser un projet pilote de laboratoire technologique mobile (LT); bâtir des archives des mémoires des aînés ayant vécu à Sainte-Julie (CT); explorer la possibilité d’une présence d’activités artistiques au stationnement incitatif du RTM et autres lieux (MT); et explorer les possibilités d’activités faisant appel au numérique, dont la réalité virtuelle (MT).
Le lancement de cette toute première Politique culturelle s’est déroulé en grand le 12 septembre dernier au parc Armand-Frappier, soit à proximité de nouvelles structures d’exposition extérieures, qui ont d’ailleurs été inaugurées lors de cette occasion. Il est à noter qu’il s’agit-là de la première action à être réalisée dans le cadre de cette politique.
Pour ceux qui le désirent, la version intégrale de la Politique culturelle se trouve sur le site Web de la Ville et elle sera détaillée dans le prochain bulletin municipal Le Citoyen, distribué à toutes les résidences.