Une délégation de Mortagne-au-Perche accueillie chaleureusement à Boucherville

Une délégation de Mortagne-au-Perche accueillie chaleureusement à Boucherville

Les liens qui unissent Boucherville et la ville qui lui est jumelée en France, Mortagne-au-Perche, ont connu un autre chapitre de leur histoire en fin de semaine dernière avec le passage d’une délégation de 46 personnes de cette région dans la municipalité.

Organisée sous l’égide de l’Association Perche-Canada, cette visite s’inscrivait dans un voyage à saveur historique où la découverte était au rendez-vous. Du côté de Boucherville, la Commission des jumelages avait préparé différentes activités pour que les visiteurs soient bien accueillis et aient l’occasion de mieux découvrir la municipalité et de fraterniser avec les citoyens.

Au cours de la semaine dernière, les Mortagnais se sont rendus à Odanak, question de se familiariser avec la culture amérindienne, ont bifurqué vers le Vieux-Québec, visité l’Assemblée nationale en compagnie du député Jacques Chagnon, fait un tour à la Côte-de-Beaupré, avant de poursuivre leur route vers Baie-Sainte-Catherine et Tadoussac; leur itinéraire les a ensuite conduits dans la région du Lac-Saint-Jean. Samedi, temps pluvieux, le groupe a eu une autre journée bien remplie à Trois-Rivières. Dans la capitale trifluvienne, ils ont rencontré un représentant municipal et visité des bâtiments historiques situés dans la vieille partie de la ville.

Leur périple s’est poursuivi dimanche à Boucherville où de nombreuses activités avaient été planifiées. En avant-midi, la présidente de la Société d’histoire des Îles-Percées, Suzanne Gibeau Carignan, leur a fait visiter l’église Sainte-Famille. L’organiste titulaire de l’église Denis A. Dion a par la suite offert un mini-concert avec quelques solistes. Une messe a suivi cette présentation.

En début d’après-midi, les visiteurs se sont dirigés au parc de la Mairie où s’est tenu un pique-nique familial auquel la population de Boucherville avait été également conviée. Le maire suppléant Dominic Lévesque et la présidente de la Commission des fêtes commémoratives de Boucherville, Florence Junca Adenot, ont adressé un mot de bienvenue au groupe. « Nous sommes heureux de recevoir la délégation de Mortagne-au-Perche; nous apprécions votre passion pour l’histoire », a mentionné M. Lévesque. Le maire suppléant a rappelé les liens de longue date qui unissent les deux villes jumelées.

Son homologue mortagnaise, Françoise Guibert, adjointe au maire, a souligné avec enthousiasme l’accueil chaleureux réservé à la délégation. Mme Guibert avait participé aux festivités du 325e anniversaire de fondation de Boucherville en 1992. Elle était visiblement heureuse de revenir à Boucherville pour renouer des liens.

Le pique-nique s’est déroulé à la bonne franquette; tous les participants ont eu l’occasion de manger le traditionnel maïs des Îles-de-Boucherville.

En entrevue, Mme Guibert a dit souhaiter voir la population des deux côtés de l’Atlantique être partie prenante dans les festivités du 350e anniversaire de Boucherville, en 2017. Elle se remémore avec bonheur les liens qui se sont créés en 1992, lorsque les visiteurs français étaient hébergés dans les familles bouchervilloises. Des liens d’amitié se sont tissés durant cette période et se sont perpétués dans le temps. Pour 2017, elle souhaite la réalisation d’un projet de philatélie : la préparation d’un timbre qui soulignerait le 300e anniversaire du décès de Pierre Boucher, fondateur de Boucherville. Des démarches à cet égard ont déjà été entamées dans la communauté bouchervilloise.

Le programme des visiteurs a compris également une visite du Vieux-Boucherville, un tour guidé de la ville et un souper au Club de golf de Boucherville où un menu du terroir québécois a été servi. Lors de cette rencontre, la présidente des fêtes commémoratives, Florence Junca Adenot, a précisé qu’une centaine d’événements étaient prévus en 2017 à Boucherville. Pierre Boucher et les 38 premiers censitaires seront mis à l’honneur.

La soirée a été animée par Pierre Boucher et Jeanne Crevier, personnifiés par François Desmarais, enseignant en histoire à l’école secondaire de Mortagne, et sa conjointe, Lucie Lavoie. L’atmosphère était conviviale.