Une centaine de cyclistes participent au 8e Défi-vélo du Centre Aux Quatre Poches

Une centaine de cyclistes participent au 8e Défi-vélo du Centre Aux Quatre Poches

Ces cyclistes se sont mobilisés pour soutenir le Centre de répit-dépannage Aux Quatre Poches.

Crédit photo : Centre Aux Quatre Poches

Une centaine de cyclistes viennent de se mobiliser pour soutenir le Centre de répit-dépannage Aux Quatre Poches. Ils ont participé à la huitième édition du Défi-vélo mis sur pied au profit de cet organisme. L’événement, tenu le le 14 juillet dernier, proposait six parcours au choix. Ce fut une journée très agréable pour ce genre de randonnée à bicyclette. Au final, cette activité-bénéfice a permis de recueillir un peu plus de 38 000 $. Sur le plan pratique, ce montant permet d’assurer le fonctionnement du Centre durant deux semaines pendant l’été. Ajoutons que la plate-forme de don qui s’y rattache demeurera ouverte jusqu’au 1er août.
Les organisateurs ont pu compter sur la collaboration d’une quarantaine de bénévoles et de nombreux partenaires pour assurer la réussite de cette journée. Une équipe a veillé à la sécurité des cyclistes tandis que des spécialistes ont offert un support mécanique à ceux qui en avaient besoin. Tous ont coordonné leurs efforts afin que le Défi-vélo se déroule sans anicroche.
Situé à Boucherville, le Centre de répit-dépannage Aux Quatre Poches dessert des familles de la Montérégie depuis 25 ans. La clientèle qui fréquente cet établissement se compose d’enfants ayant une déficience intellectuelle moyenne, sévère ou profonde avec ou sans handicap physique. La moitié des usagers sont des enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Le Centre permet aux familles de ces enfants de bénéficier de nombreux services essentiels.
Il peut accueillir un maximum de 26 bénéficiaires le jour et 18 bénéficiaires la nuit. Les séjours de ces enfants, acceptés dès l’âge de 3 ans, s’avèrent à la fois sécuritaires et stimulants. En raison de la sévérité des cas, le ratio est généralement de deux jeunes pour un éducateur. Au répit toutefois, environ 20 % de la clientèle requiert un encadrement d’un éducateur par enfant. La demande pour un encadrement de cet ordre a tendance à s’accroître. Ajoutons que la liste d’attente pour les services du répit est de deux ans et demi.