Un vrai gang de « courailleux » !

Un vrai gang de « courailleux » !

Ils se retrouvent chaque mercredi pour le plaisir de courir ensemble.

Crédit photo : Denis Campeau

Mordus de la course à pied, athlètes experts, intermédiaires ou débutants, chaque mercredi soir, ils sont de 100 à 150 à courir à Boucherville.
Ils ont en commun l’amour de la course et ils sont membres du Club CCC pour course, communauté et coaching, anciennement connu sous le nom Les Courailleux.
D’un petit club comptant une douzaine de coureurs à ses débuts, le CCC regroupe maintenant plus de 2000 membres, actifs et moins actifs.
Une passion à partager
En 2012, Marc Langevin a mis sur pied avec son beau-frère triathlète Simon Véronneau, le club Les Courailleux. « Je suis enseignant au primaire en éducation physique et j’ai également travaillé comme entraineur durant huit ans chez Nautilus. J’avais vraiment développé ma passion pour la course.
J’avais un groupe d’amis qui couraient et plusieurs se blessaient. Je leur ai dit : “pourquoi on ne part pas un club et une fois par semaine, je pourrais vous entrainer à bien courir” », raconte Marc Langevin
« Nous voulions, et c’est toujours ainsi, guider et enseigner aux gens comment bien courir afin d’éviter des blessures. Ce n’est pas juste un club où on court pour être ensemble socialement, et où il n’y a aucune notion éducative », précise l’athlète.
Le club a également une vocation communautaire. « Je ne veux pas que les gens paient pour venir courir avec nous. Je désire partager mon savoir, c’est pour moi une forme de bénévolat social.
Les volets ludiques et communautaires étaient ultra importants, et nous avons toujours conservé cette idéologie. On n’exige pas de sous, mais on demande aux coureurs de se fixer un défi de course à pied à relever durant l’année. Cela crée un esprit de groupe unique qu’on ne retrouve pas dans les autres clubs de courses à pied. »
Le plaisir de courir avec d’autres
D’une poignée de participants il y a six ans, ils sont maintenant près de 150 à enfiler leurs espadrilles chaque semaine pour courir avec un des groupes qui correspond à leurs profils de coureurs, du très rapide au très lent, et à celui qui n’a jamais couru. « Tout le monde se sent à l’aise et accepté, parce qu’ils peuvent courir à leur rythme. »
« Nous fonctionnons en circuits urbains, plutôt que d’aller sur des pistes d’hébertisme et tourner en rond. La majorité du temps, nous sommes à Boucherville, mais parfois nous allons au parc Michel-Chartrand, à Longueuil, ou à la station de ski du Mont-Saint-Bruno. Je planifie chaque semaine cinq trajets différents pour les cinq groupes. Nous partons tous du même endroit et en même temps et l’on se rejoint à la fin pour une séance commune d’exercices. »
Il y a sept ans, Marc Langevin disait aimer la course pour le défi qu’elle lui procure au niveau physique, aujourd’hui, il ajoute que c’est aussi pour tout ce que les êtres humains lui apportent.
Marc Langevin a fait le marathon de Boston et, cette année, il veut courir 80 km, et 160 km dans deux ans.
Pour plus d’information, il suffit de consulter la page Facebook Club de course CCC