Un rêve qui se réalise après plus de 15 ans d’attente!

Un rêve qui se réalise après plus de 15 ans d’attente!

Ville de Sainte-Julie

Inauguration de la voie cyclable reliant Sainte-Julie à Saint-Bruno

Il y a un proverbe qui dit que la vie, c’est comme une bicyclette : il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre et tomber Il en va de même pour la nouvelle voie cyclable qui relie Sainte-Julie à Saint-Bruno-de-Montarville puisque le projet était attendu depuis longtemps, mais il n’est pas tombé (dans l’oubli), car il y avait toujours des gens qui ont gardé ce projet en mouvement!

Parmi les gens qui se réjouissent tout particulièrement de cette nouvelle, il y a au premier chef la mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy. « C’est un rêve qui se réalise après 15 ans d’attente, de démarches, de petits et moyens pépins, de revirements inattendus, mais surtout de grands efforts et de persévérance. »

Elle était conseillère municipale en 1997 quand elle et le maire d’alors, Yvon Major – qui était présent et tout sourire à la cérémonie – sont allés rencontrer le maire de Saint-Bruno à l’époque, Marcel Dulude.

En 2002, à l’époque des fusions municipales, il a fallu recommencer les démarches puisque Saint-Bruno faisait alors partie de Longueuil et le maire Jacques Olivier l’a heureusement inscrit au plan triennal des immobilisations (PTI). Mais, quatre ans plus tard, Saint-Bruno redevenait une ville à part entière et le projet a dû être ajouté une fois de plus au PTI par le maire actuel, Claude Benjamin.

La démolition du viaduc au printemps dernier a par contre forcé les responsables à devancer les travaux pour ne pas nuire à la circulation sur le rang des Vingt-Cinq, qui était utilisé comme voie de déviation durant cet important chantier qui a chambardé la vie des Julievillois, dont la ville était scindée en deux.

Mme Roy a souligné que ce projet a dû compter sur la persévérance de plusieurs intervenants, dont Léon Thériault, vice-président du Club cycliste Les Vélomanes de Sainte-Julie.

Chaussée élargie de deux mètres

Cette cérémonie qui s’est déroulée le 22 août dernier met un point final à des travaux majeurs de réfection sur le rang des Vingt-Cinq afin d’améliorer la sécurité des cyclistes et des automobilistes. Ainsi, de la rue Yvonne-Duckett à Saint-Bruno à la rue du Liseron à Sainte-Julie, la chaussée a été élargie de deux mètres afin d’aménager une piste cyclable unidirectionnelle de chaque côté des voies, respectant les normes recommandées par Vélo Québec.

D’autres améliorations ont été apportées dans le cadre de ces travaux : un nouveau profilage des fossés de rives et de plusieurs ponceaux assurera dorénavant un meilleur drainage de la chaussée. On a notamment procédé au réaménagement des entrées du parc national du Mont-Saint-Bruno et du centre de ski Mont-Saint-Bruno. Dans ce dernier cas, le maire Claude Benjamin a précisé que ces travaux se sont révélés particulièrement efficaces pour réduire les bouchons de circulation et les risques d’accident.

Du côté de Sainte-Julie on a repensé une partie de l’entrée de ville afin de faciliter les sorties de véhicules provenant de la rue du Liseron. Aussi, une légère déviation au sol a été aménagée afin de ralentir le trafic automobile en provenance de Saint-Bruno.

Puisqu’il était question de liens cyclables, la mairesse de Sainte-Julie a mentionné que la Ville est en pourparlers avec le ministère des Transports du Québec pour que Sainte-Julie puisse offrir à ses citoyens, dès cet automne, des bandes cyclables sur la route 229, du chemin du Fer-à-Cheval jusqu’à la sortie 105 vers Saint-Mathieu-de-Beloeil.