Un projet de caractérisation des bandes riveraines de l’île Bouchard appuyé par le Programme d’interaction communautaire

Un projet de caractérisation des bandes riveraines de l’île Bouchard appuyé par le Programme d’interaction communautaire

Le Comité ZIP des Seigneuries a le plaisir d’annoncer un nouveau projet, soit la caractérisation des bandes riveraines en zone agricole à l'île Bouchard.

Crédit photo : Courtoisie

Le Comité ZIP des Seigneuries a le plaisir d’annoncer un nouveau projet, soit la caractérisation des bandes riveraines en zone agricole à l’île Bouchard. Le projet vise à 1) caractériser les bandes riveraines afin de dresser un portrait de l’état des lieux et cibler les principales problématiques et les secteurs prioritaires, 2) sensibiliser les propriétaires à l’importance des bandes riveraines et aux problématiques spécifiques à leurs terrains, 3) élaborer un plan d’action définissant les solutions envisagées pour améliorer la qualité de l’eau, réduire l’érosion et mettre en valeur la biodiversité de l’île Bouchard.
L’île Bouchard, d’environ 8 km², est dédiée à plus de 70% à l’agriculture. Les cultures de soja et de maïs réalisées à grande échelle sur cette île peuvent être une source de contamination physico-chimique du milieu aquatique peu profond. Les bandes riveraines jouent un rôle capital pour la santé du fleuve Saint-Laurent, notamment en zone agricole où elles permettent de limiter les impacts néfastes des activités humaines. La caractérisation des rives est une première étape nécessaire pour instaurer un plan de protection des bandes riveraines adaptée au milieu et efficace pour améliorer la qualité de l’eau du fleuve. Cette amélioration est essentielle pour tous les organismes vivants en rive ou en zone d’eau peu profonde comme le chevalier cuivré, directement affecté par la turbidité de l’eau. Les bandes riveraines sont aussi utiles pour les agriculteurs en améliorant la biodiversité des cultures, en jouant un rôle de brise-vent et en stabilisant les berges.
Réalisé en étroite collaboration les agriculteurs et propriétaires de l’île Bouchard, ce projet fait appel à divers intervenants dont la MRC de l’Assomption, le club agri conseil maska ainsi qu’Agriculture, Pêcheries et Alimentation Québec.
Ce projet a été rendu possible grâce à une contribution du Programme Interactions communautaires, lié au Plan d’action Saint-Laurent 2011-2026, et mis en oeuvre par les gouvernements du Canada et du Québec.

Le Comité ZIP des Seigneuries est un organisme sans but lucratif dont la mission est de promouvoir et de soutenir, grâce à la concertation régionale, des actions visant la protection, la réhabilitation et la mise en valeur des ressources et des usages liés au fleuve Saint-Laurent, et ce, dans une perspective de développement durable.
Le Programme Interactions communautaires (PIC) est un programme d’aide financière appuyant la réalisation de projets communautaires visant à conserver et améliorer l’écosystème du Saint-Laurent. Dans le cadre du Plan d’action Saint-Laurent (PASL 2011-2026), le ECCC et le MELCC mettent en oeuvre ce programme.