Un premier roman fiction pour Alexandre Haché

Un premier roman fiction pour Alexandre Haché

Le roman d’Alexandre Haché est sorti le 10 novembre dernier. L’auteur est présentement au Salon du livre.

À 26 ans et souffrant d’une dysphasie sévère, Alexandre Haché signe un premier roman. L’héritage de Terria est tout chaud sorti de l’imprimerie et maintenant disponible dans plusieurs librairies indépendantes, ou sur demande.
Le Bouchervillois étudiant en histoire à l’Université du Québec à Montréal est passionné de l’époque médiévale. Il a commencé à rédiger son roman en 2005. Faisant preuve d’une très grande persévérance, il raconte l’avoir réécrit à quatre reprises durant ces treize années, avant d’en être complètement satisfait.
Alexandre a en effet connu un parcours particulier. Il a eu de la difficulté à terminer ses études secondaires non seulement en raison de la dysphasie, mais également à cause de l’intimidation dont il a été victime. Il a dû les finir dans une école pour adultes. Il a ensuite obtenu un diplôme d’études collégiales en sciences humaines, profil monde.
« Cette histoire transporte les lecteurs dans un monde aux thématiques sombres et difficiles telles que la guerre, la féodalité, la famine, la maladie, la dépression, et l’espoir. Ce roman fantastique se déroule à l’époque médiévale, dans un paysage québécois. Je suis inspiré par la littérature Fantasy de l’Europe de l’Est. C’est un mélange de réalités historiques et de fiction, d’Heroic Fantasy et de Dark Fantasy », résume l’écrivain.
L’Héritage de Terria : Le revenant est le premier d’une saga de six tomes. Le lancement du livre publié chez Éditions Essor-livres éditeur a eu lieu le 10 novembre dernier à la librairie Au Carrefour, à Boucherville.