Travaux de 160 M$ pour la modernisation des installations d’ArcelorMittal à Contrecoeur

Travaux de 160 M$ pour la modernisation des installations d’ArcelorMittal à Contrecoeur

D’ici 2020, c’est près de 160 millions de dollars canadiens que l’entreprise aura investis dans les deux complexes de Contrecoeur afin d’en augmenter la capacité et la productivité.

Crédit photo : Courtoisie

Alors que l’année 2018 tire à sa fin, les travaux visant à moderniser les installations de Contrecoeur d’ArcelorMittal Produits longs Canada progressent à bon rythme. D’ici 2020, c’est près de 160 millions de dollars canadiens que l’entreprise aura investis dans les deux complexes de Contrecoeur afin d’en augmenter la capacité et la productivité et d’en réduire l’empreinte environnementale, pour ainsi favoriser la pérennité de l’entreprise au Québec.
Un chantier de modernisation du laminoir à fil machine de Contrecoeur-Est, approuvé en avril dernier, a débuté au cours des dernières semaines. Un investissement de 89 millions de dollars canadiens qui s’échelonnera jusqu’en 2020 contribuera notamment à augmenter la taille des bobines de fil machine d’acier produites par cette usine et à installer une cage de précision, un nouveau compacteur de même qu’un nouveau convoyeur. À terme, la capacité de production du laminoir à fil machine sera augmentée de plus de 100 000 tonnes pour la porter à 560 000 tonnes annuellement.
ArcelorMittal poursuit également les travaux annoncés plus tôt cette année, soit le remplacement de deux fours de réchauffe : celui du laminoir à fil machine de Contrecoeur-Est (environ 30 millions de dollars canadiens) et celui du laminoir à barres de Contrecoeur-Ouest (environ 33 millions de dollars canadiens). Ces nouveaux fours permettront une plus grande productivité, une utilisation optimale de l’énergie et une réduction des gaz à effet de serre. Les travaux devraient s’étendre jusqu’à la fin de 2019. En parallèle, ArcelorMittal complète présentement le remplacement du dépoussiéreur de l’aciérie de Contrecoeur-Ouest afin d’améliorer son rendement et d’accroître la santé et la sécurité au bénéfice de ses travailleurs et de ses communautés. Ces travaux sont réalisés au coût d’environ 6 millions de dollars canadiens et seront achevés dans les prochaines semaines.