Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie, reçoit le Prix Francine-Ruest-Jutras

Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie, reçoit le Prix Francine-Ruest-Jutras

Au centre, Mme Suzanne Roy, préfet de la MRC de Marguerite-D’Youville et mairesse de Sainte-Julie, entourée de Mme Maude Laberge, préfet de la MRC Beauharnois-Salaberry, M. Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, M. Alexandre Cusson, président de l’UMQ et maire de Drummondville, et M. Pierre Rodrigue, vice-président, relations industrielles chez Bell.

Crédit photo : Courtoisie

La mairesse de Sainte-Julie, Mme Suzanne Roy, a reçu ce matin à Gatineau le prix Francine-Ruest-Jutras dans le cadre des Assises 2018 de l’Union des municipalités du Québec (UMQ). Ce prix reconnaît les élues qui se démarquent par leur excellence, leur leadership, leur contribution au développement durable de leur communauté et leur impact sur la promotion du rôle des femmes en gouvernance locale.
Cette distinction vient notamment souligner le fait que Mme Roy est la première mairesse de l’histoire de Sainte-Julie et la première femme à avoir été élue au poste de préfet de la MRC de Marguerite-D’Youville, sans oublier qu’en 2014, elle est également devenue la deuxième femme à occuper la présidence de l’UMQ depuis 1919. Réputée pour sa volonté d’encourager la présence des femmes en politique municipale, Mme Roy dirige aujourd’hui l’un des rares conseils municipaux paritaires.
Sous sa gouverne, la Ville de Sainte-Julie s’est démarquée par l’adoption d’une politique municipale de saines habitudes de vie, l’instauration du transport collectif local gratuit, l’implantation de plusieurs processus de participation citoyenne, la mise en place de diverses initiatives favorisant la marche et le vélo ainsi que par la mise en oeuvre de nombreux programmes destinés à protéger et valoriser l’environnement.
Ces nombreuses réalisations, combinées à son implication à la présidence du Comité sur les changements climatiques de l’UMQ, ont d’ailleurs valu à la mairesse de Sainte-Julie de recevoir le Prix Distinction Santé durable de l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) en 2016.
Sous son égide, la Ville s’est aussi démarquée par de nombreux programmes innovateurs, de sorte que Sainte-Julie est devenue la première municipalité de la Rive-Sud à obtenir une certification Vélosympathique, l’une des trois premières villes au Québec à obtenir la certification de Municipalité amie des enfants et la deuxième municipalité québécoise à obtenir cinq fleurons, entre autres.