Skate Canada International : c’est tout ou rien avec Cynthia Phaneuf!

Skate Canada International : c’est tout ou rien avec Cynthia Phaneuf!

Pour Cynthia Phaneuf, Skate Canada International évoque d’excellents souvenirs ou alors des performances qu’elle aimerait oublier. Il n’y a pas de demi-mesure avec la patineuse de Contrecoeur à cette compétition!

On se rappellera que c’est à Skate Canada International qu’elle avait explosé sur la scène canadienne et même internationale alors qu’à 16 ans seulement, en 2004, elle a remporté la compétition contre toute attente, faisant naître de grandes attentes à son endroit.

Après une longue convalescence en raison d’une blessure, elle est revenue à la compétition en 2007, décrochant successivement un classement en deçà des espoirs à Skate Canada International, c’est-à-dire une 10e position en 2007, une 8e place en 2008 et un 7e rang en 2009.

Toutefois, l’an dernier, à Kingston, elle a ravivé la flamme de bien des amateurs en trônant au premier rang après le programme court, mais elle avait connu un programme long décevant, freinée au pied du podium, se contentant d’une quatrième place au goût plutôt amer.

Cette année, la patineuse de 23 ans a corrigé son approche mentale puisqu’elle perdait complètement sa concentration à la moindre faute, selon son propre aveu. Elle a expliqué avant cette compétition d’envergure que son objectif principal est de prendre part aux Mondiaux qui se dérouleront en mars, à Nice, en France, et pour y arriver, elle devra mériter sa place lors des Championnats canadiens qui se dérouleront à la mi-janvier. De plus, elle caresse le rêve de prendre part à nouveau aux Jeux olympiques qui se tiendront à Sotchi, en Russie, en 2014.

Cynthia Phaneuf a pris part à Skate Canada International qui avait lieu à Mississauga, la fin de semaine dernière, mais le programme court ne s’est pas bien déroulé puisqu’elle a pris le 8e rang au terme de celui-ci, notamment parce qu’un triple lutz s’est transformé en simple. Lors du programme long, elle n’a pas pu vraiment améliorer son sort, de sorte qu’elle a fini la compétition au 7e rang avec une récolte de 140,70 points, derrière Amélie Lacoste.

C’est donc dire que les deux Québécoises rivaliseront toute la saison pour ravir le premier rang national qui leur permettrait de mettre la main sur la seule place disponible au sein de l’équipe canadienne en vue des Mondiaux, à la fin de la saison…