Rêver la ville de Sainte-Julie de demain!

Rêver la ville de Sainte-Julie de demain!

Lancement d’un processus de planification stratégique étalé sur dix ans

Il arrive que des Municipalités s’engagent dans un processus de planification stratégique, mais il est plutôt rare que celui-ci soit réparti sur un échéancier de dix ans et, surtout, qu’il soit triparti, c’est-à-dire que les élus, la population et également les employés soient consultés afin de rêver la ville de Sainte-Julie de demain et d’en définir les bases, a expliqué la mairesse Suzanne Roy lors du lancement de ce grand processus, le 9 novembre dernier à l’hôtel de ville.

L’idée d’un vaste processus de planification stratégique était déjà dans les intentions du conseil municipal depuis plus d’un an. Toutefois, c’est lors d’une mission à Aubagne, en mai dernier, que l’idée d’impliquer les employés de la Ville de façon très active a pris racine. En effet, les membres de la délégation ont pu constater que la Municipalité française les voyait comme des atouts importants et non comme de simples exécutants, une philosophie que partagent les élus d’ici.

Le conseil municipal s’est inspiré de ce qui se faisait à Aubagne, tout en allant encore plus loin. C’est ainsi qu’après plusieurs mois de travail, on a procédé le 9 novembre dernier, au lancement du processus de planification stratégique. Celui-ci permettra de dégager les grandes orientations pour les dix prochaines années, auquel se rattache un plan d’action sur cinq ans.

Où allons-nous?

« Aujourd’hui, Sainte-Julie, c’est une ville dotée de services municipaux dignes d’une grande ville et qui a su conserver sa dimension humaine. Sainte-Julie, c’est une ville humaine basée sur la famille, amie des enfants et des aînés, partenaire d’organismes du milieu. C’est aussi une ville verte, à caractère champêtre et à vocation résidentielle, où les transports actifs prennent de plus en plus d’importance, et qui applique les actions de son plan vert tout en assurant la protection de ses espaces verts. C’est une ville dynamique, au carrefour de voies de transport majeures en Montérégie, une ville culturelle et sportive dotée de sites de loisirs diversifiés et modernes. Demain, comment la souhaitons-nous, comment la rêvons-nous? », a expliqué la mairesse Suzanne Roy lors de ce lancement.

Plusieurs étapes seront franchies pour répondre à cette question. Les derniers mois de 2011 serviront à mettre en place les différents comités de travail (voir autre texte à ce sujet en page 2). Une vaste consultation auprès de la population prendra place en 2012, alors que le plan d’action devrait s’activer au début de 2013.

Quatre étapes

Quatre étapes baliseront cet exercice de planification stratégique, dont la première, le diagnostic, se déroulera entre janvier et mars 2012.

Un questionnaire sera alors disponible dès janvier (format papier et en ligne) pour que la population puisse s’exprimer dans le cadre de ce processus, de même que les élus et le personnel municipal. De façon simultanée, des rencontres seront tenues avec les représentants des milieux gouvernemental, de l’éducation, de la culture, des loisirs, du domaine communautaire, économique, etc., afin de connaître leur opinion.

La deuxième étape, l’analyse des différentes réponses, aura lieu entre avril et août 2012. La troisième étape aura lieu à l’automne, de septembre à décembre, alors que les citoyens seront invités à assister à une présentation de ces grandes orientations afin de valider l’ensemble des propositions.

Par la suite, le plan d’action sera produit et il sera lui aussi présenté à la population dans un quatrième temps pour qu’ils puissent donner leur avis. Quant à la mise en œuvre du plan d’action, elle devrait avoir lieu au début de 2013.

L’administration municipale verra à l’application du plan d’action et, à la fin de chaque année, un suivi sera effectué pour voir si le processus pour atteindre les objectifs progresse bien.

« En direction vers 2022, tous ensemble, libérons nos idées, rassemblons-les pour que la Ville de Sainte-Julie de demain demeure la nôtre et nous rassemble! », a lancé la mairesse.