RECYC-QUÉBEC souligne les efforts de la Fondation internationale des cultures à partager – secteur Montérégie

RECYC-QUÉBEC souligne les efforts de la Fondation internationale des cultures à partager – secteur Montérégie

Le directeur général de la Fondation des cultures à partager, Jacques Verreault, en compagnie de Sonia Gagné, présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC. (Mention de source : Groupe NH Photographes)

La société d’État RECYC-QUÉBEC a fait connaître la semaine dernière le nom de quelque 200 industries, commerces et institutions s’étant distingués à son programme ICI ON RECYCLE! Parmi ceux-ci figure la Fondation internationale des cultures à partager – secteur Montérégie dont les locaux sont situés à Boucherville. Cet organisme a reçu l’attestation de niveau 3 à l’échelon or, soit le plus haut niveau prévu par le programme.
« Nous récupérons 97.52 % de nos matières résiduelles. Plus en détails, nous recyclons 100 % des livres auxquels nous ne redonnons pas une deuxième vie, ce qui signifie que nous récupérons le papier, les couvertures ainsi que la colle sur l’endos du volume. Nous possédons une presse qui nous permet aussi de récupérer tous les cartons d’emballage. Nous récupérons également les plastiques nécessaires à l’emballage. Les palettes de bois défectueuses sont retournées à notre acheteur de papier. De plus, nous avons remplacé nos vieilles imprimantes par de nouvelles recto-verso et nous récupérons également les cartouches », explique le directeur général de l’organisme, Jacques Verreault.
« Pour ce qui est des repas des bénévoles le midi, nous n’utilisons aucune vaisselle jetable. Finalement, nous avons une distributrice d’eau pour laquelle nous fournissons des verres réutilisables. Tous ces éléments nous ont conduits à un résultat de 97.52 % », ajoute-t-il.
RECYC-QUÉBEC tenait à souligner la performance exemplaire et les initiatives des organismes qui se démarquent pour la gestion responsable de leurs matières résiduelles. « Les organisations qui sont à l’honneur ont réussi à intégrer la gestion des matières résiduelles au cœur de leurs priorités, en plus de garder le cap sur leurs objectifs d’affaires. Elles sont des modèles d’entrepreneuriat et de gestion responsable qui, nous le souhaitons, sauront en inspirer d’autres », a précisé la présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC, Sonia Gagné.
Vouée à la récupération de livres usagés, la Fondation internationale des cultures à partager a pour mission de promouvoir l’éducation, l’apprentissage de la lecture, la protection de l’environnement et de favoriser le partage des cultures entre les pays de l’espace francophone. Plus spécifiquement, elle contribue à l’accès à la connaissance, au progrès et à la démocratie par le livre et la lecture. Elle soutient l’alphabétisation en vue d’un développement durable et collabore à la construction des bases d’un savoir et d’une conscience auxquels a droit tout être humain.