Projet de 500 M $ – Longueuil s’entend avec un promoteur pour le développement de la Place Charles-Lemoyne

Projet de 500 M $ – Longueuil s’entend avec un promoteur pour le développement de la Place Charles-Lemoyne

Illustration présentée l'an dernier pour le projet Longueuil centre-ville. Le projet du promoteur pourrait différer.

Crédit photo : Ville de Longueuil

Nouvelle étape dans le projet de transformation de la Place Charles-Lemoyne. La Ville de Longueuil vient de convenir d’une entente exclusive avec le promoteur Devimco Immobilier afin que celui-ci présente un plan de développement majeur dans ce secteur. Par cet accord, l’entreprise pourra négocier l’acquisition de terrains où sont situés la station de métro Longueuil—Université-de-Sherbrooke et le terminus d’autobus de Longueuil.
Le promoteur a présenté à la Ville un projet mixte de développement immobilier évalué à 500 M$. Celui-ci comprendra une offre de divertissement, des restaurants, des halles, des placettes, de nouveaux espaces résidentiels et de bureau ainsi que l’aménagement d’une rue commerciale d’ambiance. Au programme, la construction d’immeubles au-dessus de la station de métro et du terminus d’autobus actuels pour y aménager des espaces de bureau, des unités résidentielles et une foire alimentaire.
« Grâce à cette proposition, nous créons un véritable milieu de vie dans lequel se côtoient déjà universités, collèges, entreprises et résidents. D’ici quelques années, les abords de la station de métro seront complètement transformés, et ce n’est qu’un début! Bien évidemment, nous comptons faire avancer cette démarche avec l’implication du milieu, afin que ce nouveau quartier tienne compte de la réalité et des besoins des gens qui y habitent déjà », a soutenu la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.
Le conseil municipal a retenu Devimco Immobilier en raison de l’expérience de cette entreprise dans certaines autres transformations urbaines réalisées à ce jour. Cette compagnie a notamment conçu le Quartier Dix30 à Brossard. « Notre centre-ville est assurément appelé à être l’un des pôles majeurs de développement du Montréal métropolitain pour les années à venir et l’un des endroits les plus branchés de la région », a ajouté la mairesse de Longueuil.
De leur côté les élus de l’opposition ont indiqué qu’ils seraient très vigilants sur les orientations transmises aux futurs promoteurs de ce secteur. « L’entente intervenue n’est qu’un premier pas vers une réflexion plus profonde que nous aurons sur les scénarios de développement de ce secteur. Notre priorité n’est certainement pas de faire miroiter aux citoyens des gains de taxes. Bien au contraire. Nous sommes à l’affût des défis de circulation que ce secteur présente et de la nécessité de travailler concrètement à y créer un milieu de vie et un sentiment d’identité forte. Près de 5000 personnes y habitent et y oeuvrent. Travaillons en lien plus étroit avec les citoyens qui y vivent dans les propositions d’avenir », a mentionné Xavier Léger, chef de l’opposition.
Le projet mis de l’avant en sera un de type TOD, «Transit Oriented Development » d’une superficie totale d’un million de pieds2 au-dessus de la station de métro. Il comporte un volet résidentiel regroupant 525 unités d’habitation sous forme de condos et de logements, un hôtel, des espaces à bureaux traditionnels et des espaces de travail partagés.