Projet de 38 logements sociaux à Boucherville

Projet de 38 logements sociaux à Boucherville

Une réponse qui tarde à venir

L’Office municipal d’habitation de Longueuil attend l’autorisation de Québec pour donner l’aval à un projet de construction de 38 logements sociaux à Boucherville. Il s’agit d’un bâtiment qui sera érigé juste à côté d’un immeuble du même type situé près de l’école Antoine-Girouard. La réponse à cette demande devrait être connue au plus tard en décembre.

« La Ville souhaite voir ce projet se concrétiser; nous sommes prêts à investir pour le faire avancer », a confirmé le maire Jean Martel. Le mois dernier, le conseil municipal a entériné une résolution confirmant que la Municipalité injectera 600 000 $ dans cette éventuelle construction. La Ville a aussi reçu un appui de la mairesse de Longueuil qui a fait parvenir une lettre en ce sens au ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, Laurent Lessard. « Nous avons besoin de logements à prix abordable dans la municipalité », a ajouté M. Martel.

Le printemps dernier, le gouvernement du Québec a annoncé des compressions draconiennes dans l’attribution du nombre d’unités de logements sociaux. De fait, on est passé de 3000 à 2000 nouvelles unités pour l’année en cours. Plusieurs demandes en provenance de municipalités de régions éloignées se sont ajoutées, ce qui rend le partage plus difficile. « La distribution des projets n’a jamais été autant contrôlée que cette année; les délais d’approbation sont plus longs. On semble vouloir privilégier les régions qui ont été négligées par le passé », constate le directeur général de l’Office municipal d’habitation de Longueuil, Sylvain Boily.

Même s’il se dit inquiet du délai actuel, M. Boily garde bon espoir quant à ce dossier. « Avec une contribution de l’ordre de 600 000 $, l’administration municipale veut donner aux gens de la municipalité des logements à prix abordables pour les personnes âgées. C’est un signal clair démontré par les élus d’autant plus que ça représente de 10 à 15% de la contribution totale », explique M. Boily. L’estimation des coûts du projet s’élève à cinq millions de dollars. L’immeuble sera construit sur un terrain appartenant à la Société d’habitation du Québec.

Si Québec rejette la demande de la Municipalité, il faudra attendre l’attribution des prochaines unités de logement le printemps prochain. Sur le territoire de l’agglomération de Longueuil, le besoin de trouver un logement à prix abordable pour les personnes âgées est généralisé. Près de 2200 personnes ont inscrit leur nom sur une liste d’attente pour obtenir un tel logement. Soixante pour cent des demandes proviennent de résidents de l’arrondissement du Vieux-Longueuil.