Plus de 750 000 $ disponibles pour le soutien aux entreprises du territoire

Plus de 750 000 $ disponibles pour le soutien aux entreprises du territoire

iStock

Le Service de développement économique assure les services offerts précédemment par le CLD

Le Centre local de développement (CLD) de Marguerite-D’Youville a été démantelé au lendemain de l’annonce, par le gouvernement du Québec, de la signature d’une nouvelle entente sur la gouvernance régionale, l’automne dernier. C’est maintenant le Service de développement économique (SDE) de la MRC de Marguerite-D’Youville qui assure la relève des services offerts précédemment par l’ancien organisme et le SDE dispose de plus de 750 000 $ pour venir en aide aux entrepreneurs du territoire.

La vigueur économique demeure grande dans la région parce que les plus récentes données du Portrait du marché du travail publiées par Emploi-Québec démontraient que le taux de chômage sur le territoire n’était que de 4,3 %, soit presque une situation de plein emploi. De plus, la MRC de Marguerite-D’Youville se démarque avec un taux d’activité (population active) de 74,1 %, soit le plus élevé de la Montérégie et le second pour l’ensemble du Québec.

Cette vitalité économique que l’on remarque depuis plusieurs années est due en bonne partie à la diversification économique de notre secteur, mais aussi en raison du dynamisme des entreprises de la région, dynamisme qu’il faut toutefois entretenir afin qu’il puisse continuer à prospérer.

    Venir en aide aux entrepreneurs

À ce sujet, le directeur général de la MRC, Sylvain Berthiaume, rappelle que le Service de développement économique a plus de 750 000 $ pour venir en aide aux entreprises du territoire, quel que soit leur secteur d’activité ou leur taille.

De ces sommes, 715 000 $ sont disponibles en prêts via le Fonds local d’investissement et le Fonds local de solidarité, alors que 56 000 $ peuvent être accordées sous forme de subventions, grâce au Fonds Jeunes promoteurs et au Fonds de développement des entreprises en économie sociale.

« Comme le ferait une institution financière, le SDE procède à une analyse rigoureuse de chaque dossier qui est évalué, par la suite, par un comité formé de représentants du milieu des affaires du territoire, a expliqué M. Berthiaume. Ce comité a la responsabilité de déterminer si le dossier de l’entreprise sera accepté et sur quel type de soutien financier elle pourra compter. Ce processus d’analyse se fait de façon tout à fait impartiale, tout en respectant les règles et procédures prescrites par le gouvernement québécois. »

Il précise également que le Service de développement économique de la MRC de Marguerite-D’Youville offre également d’autres formes d’aide aux entreprises, soit pour la rédaction de leur plan d’affaires, l’identification de leurs besoins en accompagnement et en formation, ainsi qu’en matière d’aide à la recherche de financement privé et étatique.

Il invite tous les entrepreneurs actuels ou ceux qui souhaitent se lancer en affaires à prendre contact avec son équipe qui est passée du CLD à la MRC tout en assurant le même service qu’auparavant.