Pétition pour une réglementation de la navigation sur le Richelieu : le ministre Garneau offre ses excuses

Pétition pour une réglementation de la navigation sur le Richelieu : le ministre Garneau offre ses excuses

Le chef parlementaire du Bloc Québécois et député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères, Xavier Barsalou-Duval a reçu avec soulagement une lettre d’excuses provenant du ministre des Transports, Marc Garneau, au sujet de la réponse aberrante qu’il avait donné à la pétition e-1209 déposée à la Chambre des communes à Ottawa. Il demeure néanmoins sur sa faim pour ce qui est du contenu de la réponse en tant que telle.
Rappelons que lors de sa réponse initiale à la pétition en février dernier, le ministre Garneau n’avait fait aucune référence à la rivière Richelieu, mais avait plutôt fait état de mesures mises en place sur le fleuve Saint-Laurent. Le député Xavier Barsalou-Duval avait immédiatement envoyé une lettre au ministre Marc Garneau, lui demandant de répondre concrètement à la pétition.
Dans sa lettre, le ministre Marc Garneau admet son erreur mais ne s’engage aucunement auprès des citoyens et des municipalités concernées. Il se limite à des excuses pour avoir omis ʺl’information concernant les protections mise en place sur la rivière Richelieuʺ. « À quelles protections fait-il référence? On aimerait bien le savoir, mais il ne le dit pas. Il ne veut peut-être pas nous dire qu’il n’y a aucune réglementation en vigueur pour la circulation maritime, » a déploré le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères.
Tout en affirmant que ʺTransports Canada déploie tous les efforts nécessaires pour accompagner les administrations municipalesʺ et ainsi ʺalléger l’ensemble du processusʺ, Marc Garneau, invite les porteurs de la pétition et les municipalités à se référer au Bureau de la sécurité nautique de Transports Canada. « En gros, ce que le ministre dit c’est : arrangez-vous avec les fonctionnaires. Dans les faits, le processus avec le Bureau nautique est déjà entamé depuis longtemps. Ce qu’il faut savoir cependant, c’est qu’il est long, coûteux et fastidieux, » critique Xavier Barsalou Duval.
« Si Transports Canada déploie tous les efforts pour accompagner les municipalités, alors pourquoi tout le fardeau de la preuve, les études scientifiques, les analyses d’impacts, les consultations publiques, les mesures de sensibilisation et l’analyse des résultats nécessaires à la réalisation du processus repose entièrement sur les demandeurs? Pour des petites municipalités, ça représente des coûts faramineux!» ajoute le député.
En terminant, le député de Pierre-Boucher – Les Patriotes – Verchères, tient à souligner qu’il continuera à faire avancer le dossier auprès de Transport Canada et ce, malgré le peu de considération du ministre. « Je suis déçu de voir Marc Garneau se défiler, j’aurais de loin préféré pouvoir bénéficier du support de ministre des transports au travers du processus,» déclare-t-il. Mentionnons aussi que l’Association des Riverains et Amis du Richelieu fait partie intégrante de la démarche.