Octroi de 643 119 $ pour un lien cyclable entre les rives du Saint-Laurent et du Richelieu

Octroi de 643 119 $ pour un lien cyclable entre les rives du Saint-Laurent et du Richelieu

Ce projet de lien cyclable « Entre deux-rives » touche le territoire de trois municipalités dans la MRC de Marguerite-D'Youville, soit Calixa-Lavallée, Saint‑Amable et Verchères.

Crédit photo : Tourisme Montérégie

Le gouvernement du Québec a annoncé le 6 mars dernier une aide financière de près de 5,7 M$ pour la réalisation de dix-huit projets soumis dans le cadre du nouveau Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) en Montérégie, dont celui d’un lien cyclable reliant le Saint-Laurent et le Richelieu qui passerait dans la MRC.
Lors de cette annonce, il a été précisé que le FARR a été créé en complément du Fonds de développement des territoires afin de permettre aux élus municipaux et régionaux d’élaborer et de soutenir des projets structurants qui contribueront à maximiser le développement des communautés locales. Son objectif est d’appuyer la Stratégie gouvernementale pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires 2018-2022.
Ces dix-huit projets répondent à quatre des huit priorités établies pour la Montérégie, lesquelles se trouvent également au cœur de la nouvelle stratégie. La priorité qui touche plus spécifiquement notre région est la promotion et le développement du tourisme.
C’est ainsi que la MRC de Marguerite-D’Youville recevra 643 119 $ pour le projet de lien cyclable « Entre deux-rives », soit du fleuve Saint-Laurent à la rivière Richelieu de manière directe, structurante et sécuritaire d’ici 2019. Ce projet touche le territoire de quatre municipalités, soit Calixa-Lavallée, Saint-Amable et Verchères dans la MRC de Marguerite-D’Youville et Saint-Marc-sur-Richelieu dans la MRC de La Vallée-du-Richelieu.
« Des projets dynamiques pourront être mis de l’avant en accord avec les priorités que les acteurs et les élus régionaux ont ciblées, priorités qui sont au cœur de la nouvelle stratégie gouvernementale pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires. Celle-ci mise sur une nouvelle gouvernance de proximité et sur la décentralisation des pouvoirs. Le FARR et la Stratégie font donc partie des outils que le gouvernement du Québec a mis en place pour permettre aux municipalités d’assumer pleinement leur autonomie », a précisé Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire.
Rappelons que dans le cadre du FARR, une somme de plus de 4,5 M$ a été accordée à la Montérégie pour l’année financière 2017-2018. Cette aide sera progressivement bonifiée pour atteindre plus de 15 M$ en 2021-2022.
Le FARR est un programme qui, à terme, sera doté d’une enveloppe de 100 M$ par année. L’enveloppe du programme est la suivante : 30 M$ en 2017-2018, 45 M$ en 2018-2019, 60 M$ en 2019-2020, 75 M$ en 2020-2021 et 100 M$ annuellement à compter de 2021-2022.