Nature-Action Québec réalisera une étude pour un centre d’interprétation du boisé Du Tremblay

Nature-Action Québec réalisera une étude pour un centre d’interprétation du boisé Du Tremblay

La maison d'Alençon, située au 300, chemin d'Alençon, a été construite entre 1803 et 1811.

Nature-Action Québec (NAQ) a l’intention de transformer la maison d’Alençon, un bâtiment patrimonial construit au début du 19e siècle, en un centre d’interprétation du boisé Du Tremblay. Depuis une dizaine d’années, cet organisme, en collaboration avec la Ville de Boucherville et le secteur privé, a multiplié les démarches pour protéger et mettre en valeur le boisé Du Tremblay, un milieu écologique d’intérêt dans lequel se trouvent des milieux humides et une métapopulation de la rainette faux-grillon de l’Ouest.
Comme première étape de ce projet, NAQ prévoit entreprendre une étude de faisabilité qui comportera une évaluation architecturale de la maison ancestrale, incluant un plan préliminaire d’aménagement et une estimation sommaire de coûts de rénovation en fonction des activités retenues. Une firme spécialisée dans la rénovation de maisons d’époque sera mandatée pour réaliser une évaluation de l’état de la bâtisse et proposer des améliorations en lien avec les services envisagés tout en respectant le caractère historique et patrimonial de la propriété.
NAQ proposera un plan concept d’aménagement du terrain adjacent à la maison pour y construire un stationnement et restaurer les milieux humides en plus d’identifier les sources de financement et subventions possibles pour la rénovation du bâtiment. En complément, l’organisme identifiera la structure de fonctionnement du futur centre d’interprétation et de services et déterminera les besoins financiers ainsi que les revenus potentiels sur cinq ans.
Le coût de l’étude de faisabilité est estimé à environ 15 000 $. L’an dernier, la Ville de Boucherville s’est engagée à octroyer une aide financière de 5 000 $ pour en défrayer une partie des coûts. NAQ pigera une somme similaire à même son Fonds de restauration. Lors de la récente séance du conseil municipal, les élus ont consenti une contribution financière additionnelle de 5 000 $ afin de compléter le montage financier.
L’aménagement de sentiers accessibles à la population depuis l’automne 2016 sur la propriété de Nature-Action dans le boisé Du Tremblay a attiré de nombreuses personnes sur ces terres. La Ville a constaté que le site est visité non seulement par des citoyens de Boucherville mais aussi de l’agglomération de Longueuil ainsi que par les employés du secteur industriel. L’ouverture d’un centre d’interprétation du boisé Du Tremblay permettrait d’offrir de l’information et de la sensibilisation aux citoyens sur les éléments d’intérêt de ce milieu de grande valeur écologique par le biais d’expositions ou de service de documentation.