La mobilité est un enjeu électoral majeur sur la Rive-Sud

La mobilité est un enjeu électoral majeur sur la Rive-Sud

Une partie des élus de la Couronne Sud à l’occasion de ce colloque sur la mobilité. On peut y apercevoir, entre autres, le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, André Fortin, et le chef du Parti Québécois, Jean-François Lisée.

Crédit photo : Courtoisie

En très peu de temps, la Coalition A-30 a fait sentir sa présence dans le paysage politique québécois et son principal cheval de bataille, la mobilité sur la Rive-Sud et en particulier sur l’autoroute 30, est devenu un enjeu électoral majeur en vue du scrutin du 1er octobre prochain.
Le 1er juin dernier, les différentes formations politiques ont présenté leurs visions devant plus d’une centaine de représentants des différentes municipalités de la région. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, était le conférenciers invités lors d’un événement organisé en collaboration avec les Chambres de commerce et d’industrie de la Rive-Sud et du Haut-Richelieu.
À cette occasion, le chef actuel du gouvernement a réitéré les priorités de son équipe pour la grande région, soit le prolongement de l’autoroute 35; la réaffectation du 3e étage de l’hôpital de Saint-Jean-Sur-Richelieu en centre des naissances; la pénurie de la main-d’oeuvre; la mobilité, plus particulièrement sur les problèmes de congestions sur l’autoroute 30.
Après son allocution, les membres de la Coalition A-30 ont pu s’entretenir en privé avec Philippe Couillard. « Nous avons profité de cet événement pour sensibiliser le premier ministre aux problèmes de congestion vécus par l’ensemble de la Rive-Sud et aux impacts économiques qui rejaillissent sur l’ensemble du Québec. Nous lui avons réitéré l’urgent besoin d’agir rapidement et de façon permanente pour améliorer de manière significative les déplacements des personnes et des marchandises », ont déclaré les porte-paroles de la Coalition A-30.
Intérêt des élus
Lors de cette même journée, la Coalition A-30 a également participé ce même jour au colloque annuel de la Table des préfets et des élus de la Couronne Sud (TPECS) où le chef de l’opposition officielle (PQ), Jean-François Lisée, le porte-parole en matière de transport de la Coalition Avenir Québec (CAQ), Benoît Charrette, et le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, André Fortin, ont présenté leurs visions sur cet enjeu d’importance, c’est-à-dire la mobilité à travers la Rive-Sud.
« La Coalition A-30 salue l’intérêt démontré par les élus envers les enjeux de mobilité dans notre région. La présence des trois partis principaux à cet événement témoigne de la portée de la problématique et de la nécessité d’intervenir rapidement. La Coalition A-30 est fière de voir que son message ait sensibilisé les élus à l’importance d’agir dans les meilleurs délais pour trouver des solutions efficaces », ont souligné les porte-paroles.
« La Coalition A-30 continuera d’être active pour que des actions soient prises et réalisées à court terme afin de répondre aux besoins grandissants de la Rive-Sud en matière de transport. Dans une perspective de développement économique et social, nous maintiendrons une saine pression auprès des décideurs pour que ne tombe pas dans l’oubli cet enjeu crucial pour nos citoyens et nos entreprises. »
Pour sa part, Jacques Ladouceur, président de la TPECS et maire de la municipalité de Richelieu, s’est dit satisfait des retombées de son colloque annuel. « Les échanges ont permis de dégager de grandes orientations et des pistes de solution qui permettront d’améliorer le développement du transport collectif et de réduire la congestion routière sur notre territoire. Cette journée est un bel exemple de mobilisation, où l’ensemble des élus se sont exprimés sur la nécessité de s’unir et faire front commun sur les dossiers de l’heure. »
Il est à noter que la prochaine rencontre avec les représentants de la Coalition A-30 aura lieu le 18 juin avec le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault.