Le marché immobilier connaît un bon départ en 2018

Le marché immobilier connaît un bon départ en 2018

La Rive-Sud s’est démarquée au chapitre des transactions immobilières au mois de janvier avec un bilan de 628 ventes réalisées, en hausse de 22% par rapport à la même période un an plus tôt. C’est ce qu’indiquent les plus récentes données compilées par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM). Pour cet organisme, ces résultats font foi que l’année 2018 démarre en trombe sur le marché immobilier résidentiel.
Sur l’ensemble du territoire de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, 2 598 ventes résidentielles ont été conclues au cours du premier mois de l’année. Il s’agit du mois de janvier le plus actif depuis 8 ans. Une fois de plus, le segment de la copropriété a affiché la plus forte croissance des ventes grâce à un bond de 19 %. Les plex de 2 à 5 logements et les maisons unifamiliales ont pour leur part connu des augmentations respectives de 15 % et de 10 %.
Les six principaux secteurs géographiques de la RMR de Montréal ont enregistré des hausses du nombre de transactions en janvier.
Le prix médian des maisons unifamiliales s’est établi à 307 250 $ en janvier, soit 6 % de plus que 12 mois auparavant. Quant à celui des copropriétés, il a crû de 3 %. Précisons que la moitié des unités ont été vendues à plus de 244 750 $. Du côté des plex, leur prix médian a atteint 495 000 $, ce qui représente une progression de 8 % depuis un an.
« Il y a de moins en moins de propriétés à vendre dans la région montréalaise et la demande demeure soutenue, de sorte que le marché de la revente est, globalement, de plus en plus favorable aux vendeurs », note au passage Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la CIGM.