Lyne Beaulieu quitte ses fonctions de conseillère municipale à la Ville de Varennes

Lyne Beaulieu quitte ses fonctions de conseillère municipale à la Ville de Varennes

« Merci à tous et au plaisir de continuer à collaborer et représenter les citoyennes et citoyens de la ville de Varennes ainsi que l’ensemble de la population du comté de Verchères. »

C’est avec beaucoup d’émotions que la conseillère du district de La Sitière, Lyne Beaulieu, a annoncé lors de la séance publique du 5 novembre dernier qu’elle quittait ses fonctions. Dans son allocution, Mme Beaulieu a expliqué que la nouvelle députée, Suzanne Dansereau, avec laquelle elle a travaillé durant les élections provinciales, lui a offert de coordonner les activités de son bureau de comté de Verchères. Mme Beaulieu a ajouté qu’elle aura ainsi l’occasion de continuer de servir et de représenter les citoyennes et citoyens de Varennes, ainsi que de l’ensemble des villes de Calixa-Lavallée, Contrecœur, Saint-Amable, Sainte-Julie et Verchères.
« Je suis élue à titre de conseillère municipale dans le district de La Sitière depuis novembre 2009. Durant ce mandat confié par la population, j’ai représenté les citoyennes et citoyens de Varennes avec passion, dynamisme et intégrité », a-t-elle déclaré devant l’assemblée.
« Au service de la population de Varennes depuis maintenant neuf ans et ayant également œuvré à la MRC de Marguerite-D’Youville durant près de quinze ans, j’ai établi des relations soutenues et développé des partenariats avec les élus du comté de Verchères, de la Montérégie Est et leurs fonctionnaires municipaux respectifs. »
« C’est donc avec un grand regret aujourd’hui que j’annonce que je vais quitter mes fonctions de conseillère municipale de Varennes. Je conviendrai avec M. Damphousse et le conseil municipal de la transition à effectuer dans les différents dossiers qui m’ont été confiés », a mentionné celle qui était notamment responsable du Comité de retraite, du Comité des finances et celui de l’Office municipal d’habitation (OMH) régional. Elle siégeait aussi à titre de substitut à la Municipalité régionale de comté (MRC) de Marguerite-D’Youville, ainsi qu’à la Régie intermunicipale de l’eau potable.
Merci
« Je remercie le maire, Martin Damphousse, de m’avoir fait confiance au sein de son équipe et de m’avoir confié des mandats enrichissants dans divers comités. Je me dois de remercier également les membres du conseil municipal actuels et passés que j’ai côtoyé au cours de mes mandats », a poursuivi Mme Beaulieu.
« En 2009, je m’étais engagée à utiliser ma capacité d’établir des partenariats forts et durables ainsi que des réseaux internes et externes efficaces tant avec le conseil municipal qu’avec les fonctionnaires et la population afin de contribuer de façon éthique au développement de Varennes et j’ai la satisfaction de l’avoir fait. »
« J’ai eu l’occasion d’agir en belle complicité avec l’équipe de fonctionnaires à la Ville de Varennes que je remercie personnellement d’avoir su partager avec moi leur savoir. En effet, que seraient les élus sans l’appui acharné des fonctionnaires qui doivent parfois faire des miracles pour comprendre et matérialiser nos orientations? »
« Je ne m’attarderai pas à pérorer sur ma contribution personnelle auprès du conseil municipal ou pour le district de La Sitière, mais je souhaite mentionner que tout au cours de l’exécution de mes tâches, si j’ai pu froisser quelqu’un ou déplaire à d’autres, ce fut possiblement lié à ma grande franchise et quelques maladresses linguistiques. La tolérance étant la charité de l’intelligence, je sais que je serai pardonnée », a-t-elle précisé.
« Un merci à ma famille et mes enfants qui ont participé de près et de loin à la vie municipale. Un merci particulier à mon mari Paul qui est toujours là pour moi, qui me soutient dans mes projets, même parfois un peu fous, et qui m’encourage dans mes projets professionnels. Merci à tous et au plaisir de continuer à collaborer et représenter les citoyennes et citoyens de la ville de Varennes ainsi que l’ensemble de la population du comté de Verchères », a conclu Mme Beaulieu qui ne quitte pas la vie publique pour autant.