Longueuil investira 2,25 M $ dans l’aménagement du boisé Du Tremblay

Longueuil investira 2,25 M $ dans l’aménagement du boisé Du Tremblay

Ville de Longueuil

La Ville de Longueuil compte favoriser l’accès au boisé Du Tremblay en y effectuant des travaux d’aménagement qui s’échelonneront sur trois ans, de 2015 à 2017.

Évaluées à 2,25 M $, ces transformations comprendront la construction d’un pavillon d’accueil, d’un belvédère d’observation de même que la mise en place de plusieurs sentiers de randonnée où les cyclistes et les piétons auront le loisir de circuler en périphérie ou à l’intérieur du boisé. Le conseil municipal a fait connaître cette décision le 7 juillet dernier à l’hôtel de ville.

La Ville prévoit la protection des milieux humides et des cours d’eau dans la planification de ce projet d’envergure. Une attention particulière sera portée aux aménagements afin que ceux-ci respectent les principes d’accessibilité universelle.

En posant ce geste, la Ville de Longueuil franchit une nouvelle étape dans la conservation de ce milieu.

« Ces investissements viennent s’ajouter aux nombreux gestes que nous avons posés au cours des dernières années pour assurer la protection de ce milieu naturel foisonnant. Avec le soutien de Nature-Action Québec, nous nous sommes notamment engagés dans un processus d’acquisition de terrains afin de consolider le boisé. Les aménagements prévus donneront aux citoyens un accès privilégié à ce foyer de biodiversité et les encourageront à le découvrir, tout en maintenant sa vocation de conservation», a soutenu la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Le projet reçoit un bel accueil. « Grâce à cette initiative de la Ville de Longueuil, le boisé Du Tremblay deviendra un exemple pour d’autres municipalités. Ces aménagements, réalisés dans le respect de l’environnement, sensibiliseront aussi la population à l’importance de préserver la faune et la flore de ce boisé, qui occupe une place unique dans la région de par son étendue et sa richesse. En plus de mettre en valeur ce secteur naturel, ce projet de développement durable poursuit aussi une mission éducative », a souligné Tommy Montpetit, chargé de projets au Ciel de Terre pour les rainettes faux-grillon de l’Ouest.

Le boisé Du Tremblay fait actuellement l’objet d’une demande de reconnaissance de statut de refuge faunique auprès du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Son obtention permettra de lui donner une protection complète et d’obtenir une reconnaissance de son caractère d’exception. Une consultation publique portant sur le projet de refuge faunique se tiendra cet automne afin de permettre aux citoyens de s’exprimer sur la question.