L’ex-députée Monique Richard nommée chef de cabinet de la ministre Véronique Hivon

L’ex-députée Monique Richard nommée chef de cabinet de la ministre Véronique Hivon

Même si elle n’a pas été réélue le 4 septembre dernier, l’ex-députée de Marguerite-D’Youville, Monique Richard, continuera d’oeuvrer dans le milieu politique après une courte pause.

Le 20 septembre dernier, Mme Richard est devenue chef de cabinet de la ministre déléguée à la Santé publique et à la Protection de la jeunesse, Véronique Hivon. Celle-ci, également députée de Joliette, a côtoyé de près Monique Richard durant les deux années où les deux femmes ont travaillé de concert sur la Commission Mourir dans la dignité qui portait sur le suicide assisté et l’euthanasie.

Dans ses nouvelles fonctions, l’ex-députée péquiste aura la tâche d’organiser le cabinet de la ministre Hivon, d’embaucher le personnel politique, de voir à l’administration générale et d’établir des liaisons interministérielles en lien avec les dossiers concernés par ce ministère dont ceux touchant les affaires intergouvernementales de même que la Santé, les Services sociaux et les Aînés.

« J’entreprends mon nouveau poste avec un vif intérêt et une motivation. Il s’agit d’un mandat intéressant portant sur des dossiers que j’affectionne particulièrement comme la protection de la jeunesse et la stratégie d’action jeunesse », explique la nouvelle chef de cabinet. Ce ministère englobe un ensemble de responsabilités parmi lesquelles la mise en place d’une politique de la prévention en santé publique, la réadaptation pour les jeunes en difficulté, la déficience intellectuelle, les jeunes contrevenants, la violence conjugale, les maisons d’hébergement, le suicide, l’itinérance, autant de dossiers sociaux de première importance. Il sera aussi question de faire le suivi de la Commission Mourir dans la dignité.

En raison des exigences de son milieu de travail, Mme Richard résidera à Québec quatre jours par semaine où elle a un pied-à-terre. Le vendredi, elle sera en poste à Montréal. Elle continue par ailleurs d’habiter sur la Rive-Sud, son lieu d’appartenance.

Son ex-attachée politique, Josée Jutras, a également été rapatriée à Québec. Pauline Marois l’a nommée responsable de l’agenda public de la première ministre. Il s’agit de voir à l’organisation des journées de la première dame du Québec, de recevoir les invitations et d’assurer les suivis à ce sujet. Mme Jutras a été attachée politique de Pauline Marois de 2000 à 2006.

Quant à Daniel Michelin qui était également attaché politique de Monique Richard, il a choisi le chemin de la retraite.