L’Équipe Jean Martel s’engage à réduire la dette de la Ville en deçà de 100 M $

L’Équipe Jean Martel s’engage à réduire la dette de la Ville en deçà de 100 M $

Même s’il ne prévoit pas présenter sa plate-forme électorale avant la fin du mois d’août, le maire Jean Martel a dévoilé un premier engagement lors du lancement de la campagne électorale de sa formation politique samedi dernier : si Option Citoyens est reportée au pouvoir aux élections municipales du 3 novembre prochain, le premier magistrat et son équipe prendront les dispositions afin d’abaisser la dette de la Ville en deçà de 100 millions de dollars en 2014.

Selon les prévisions annoncées le mois dernier, l’endettement de la municipalité se situera autour de 102 M$ à la fin de la présente année. La tendance à la baisse devrait ainsi donc se poursuivre.

Le coup d’envoi de la campagne de ce parti s’est déroulé devant une foule de plus de 200 supporteurs réunis au domicile de M. Martel, dans le Vieux-Boucherville. Devant l’assistance, le maire a passé en revue les projets inscrits à son programme de 2009 qui ont été réalisés depuis son arrivée au pouvoir.

Il a également confirmé que tous les conseillers sortants ont choisi de se représenter et tenteront de conserver leur siège pour le mandat 2013-2017 à l’hôtel de ville. Dans le cas du maire, s’il est réélu pour quatre autres années, ce serait, selon ses dires, son dernier mandat à ce poste. Un mandat sous le signe de la continuité. Quant au candidat qu’il compte proposer dans le district 2, en remplacement de la conseillère Francine Crevier Belair qui brigue actuellement la mairie à titre indépendant, il sera connu un peu plus tard. Plus d’une vingtaine de personnes ont déjà manifesté leur intérêt pour occuper ce siège.

La formation Option Citoyens compte réaliser un projet à moyen terme : créer un parc intégré à l’ancienne carrière Rive-Sud. Le propriétaire du site doit d’abord procéder à une décontamination du terrain. Il est aussi question d’instaurer un guichet unique à l’hôtel de ville, un virage qui permettrait aux citoyens un meilleur accès aux services de la municipalité. Ce système est déjà en place dans d’autres villes comme à Saint-Eustache.

Afin d’élaborer sa prochaine plate-forme électorale, l’Équipe Jean Martel compte tâter le pouls de la population et des organismes locaux au cours des prochains mois. Les propositions seront débattues en assemblée générale plus tard cet été. La formation politique dirigée par Jean Martel compte quelque 300 membres en règle.

Le véritable enjeu de cette campagne électorale consistera à amener les électeurs aux urnes. « La question est de savoir si les citoyens sont satisfaits ou non de notre administration. Nous, nous faisons le pari qu’ils sont satisfaits. Si les gens sont contents, nous leur demandons d’aller voter afin d’exprimer leur choix », a affirmé le maire sortant.

Rappelons qu’en 2009, le taux de participation aux élections municipales à Boucherville s’était élevé à 49,83 %. Jean Martel avait remporté la mairie avec 53 % des voix.