L’entreprise Hardbacon s’installe à Longueuil

L’entreprise Hardbacon s’installe à Longueuil

Julie Ethier, directrice générale chez DEL et Julien Brault, PDG de Hardbacon.

Crédit photo : DEL

Hardbacon, une entreprise montréalaise développant une application d’analyse de portefeuille et de planification financière propulsée par l’intelligence artificielle, établit officiellement son siège social à Longueuil, au coeur du futur centre-ville. Sise au 100, Place Charles-le Moyne dans les locaux de l’accélérateur d’entreprises 150 :00 de DEL, l’entreprise est au coeur du futur centre-ville de Longueuil qui sera marqué par le sceau de l’innovation et de la modernité.

Un choix stratégique
Proclamée start-up de l’année lors du Gala des prix de la communauté de startup 2018, Hardbacon a fait le choix de Longueuil notamment pour le dynamisme de l’écosystème d’affaires en place et pour l’accès facilité à un bassin de talents : « Embaucher les meilleurs est un des enjeux les plus importants pour une entreprise comme Hardbacon, qui oeuvre dans le secteur ultra-compétitif des technologies financières, lance Julien Brault, pdg de Hardbacon. Déménager dans l’immeuble du métro Longueuil, où on a la chance d’avoir été accueilli par DEL, nous permet de recruter tant à Montréal que sur la Rive-Sud, ce qui nous donne un avantage concurrentiel de taille. »

Une vision qui rapporte
Avec son nouvel accélérateur d’entreprises 150 :00 déployé uniquement depuis juin dernier, DEL a mis en place une nouvelle approche d’accompagnement qui porte déjà ses fruits. Se déclinant en trois programmes, un nouveau lieu physique et de multiples partenariats pour outiller les start-ups prometteuses, cette façon de soutenir les entrepreneurs résonne auprès de la cible : « L’arrivée de Hardbacon sur notre territoire démontre que notre proposition de valeur est en phase avec les besoins des entrepreneurs. Le codéveloppement, nos outils facilement applicables en entreprise et nos programmes bien balisés permettent d’améliorer leurs modèles d’affaires, pour une rentabilité optimisée », explique Julie Ethier, directrice générale de DEL.

(Source : DEL)