L’ensemble Lux musical attire quelque 300 personnes

L’ensemble Lux musical attire quelque 300 personnes

Le quatuor Lux musical : Robert Len, Pascal Valois, Carole Meneghel et Brigitte Lamontagne.

Crédit photo : Oriane Wion

C’est au parc de La Broquerie que le quatuor Lux musical a interprété, le 9 juillet dernier, diverses pièces médiévales, de la Renaissance (italienne, française et espagnole) et de la période baroque, devant quelque 300 personnes.

Si l’on se fie aux nombreux applaudissements du public de tous âges, Pascal Valois, guitariste, Robert Len, percussionniste, Brigitte Lamontagne, flûtiste à bec, et Carole Meneghel, violoniste, ont charmé les spectateurs en les faisant voyager dans le temps, entre les 14e et 18e siècles.

Le concert était présenté avec narration, tantôt des époques, tantôt des auteurs des pièces interprétées, dont à titre d’exemple : Quan vei l’aloete mover (Bernard de Ventadour, entre 1150 et 1160), Ballo Anglese (Giorgio Mainerio, entre 1535 et 1582), La Cattarina (Tarquinio Merula, Italie, 1595-1665), Marche pour la Cérémonie des Turcs (Le Bourgeois gentilhomme) (Jean-Baptiste Lully, France, 1632-1687), ou encore Danse du grand calumet de paix exécutée par les sauvages (Les Indes galantes) (Jean-Philippe Rameau).

Les prochains Rendez-vous champêtre
Le 23 juillet, ce sera au tour du Duo Dufour-St-Pierre de monter sur la scène du parc de La Broquerie, où piano clavecin virginal, cromorne, dulciane, flûte à bec et chalumeau feront entendre leur son.
Et le 6 août, le public pourra entendre l’écho des mers du Nord, les ritournelles des Vikings, les danses de fées celtiques avec le violon, la mandoline, la guitare baroque et la contrebasse de Nordri.
Les activités sont gratuites

Travaux boulevard Marie-Victorin
Durant toute la durée des travaux sur le boulevard Marie-Victorin, la maison dite Louis-Hippolyte-La Fontaine demeurera ouverte et les activités au parc De La Broquerie se tiendront comme prévu.
Consultez le chemin de détour à emprunter pour accéder à la maison dite Louis-Hippolyte-La Fontaine au boucherville.ca/maisonlhlf.

Quelque trois cents personnes se sont rassemblées pour écouter les pièces anciennes du 14e au 18e siècle, au parc de La Broquerie.