Le Rack ’N’ Roll fait place au Madame Bovary

Le Rack ’N’ Roll fait place au Madame Bovary

«On est très fiers de ce que l’on a accompli avec le Rack ’N’ Roll»

BOUCHERVILLE – Si le Rack ’N’ Roll a fermé ses portes en juillet dernier, l’espace qui accueillait le bar devenu une réelle référence en matière de divertissement sur la Rive-Sud, s’apprête à renaître. La nouvelle enseigne, dont la formule a été complètement revampée, propose un bistro-bar, à la fois décontracté et raffiné. Bienvenue, au Madame Bovary.

Dans le vaste local qui a abrité le Rack ’N’ Roll pendant 23 ans au Complexe 20/20, on s’active à rénover l’endroit dont l’identité a été complètement repensée: «On est très fiers de ce que l’on a accompli avec le Rack ’N’ Roll, mais il était temps d’évoluer pour répondre à une clientèle de plus en plus foodie, informée et épicurienne», explique Pierre-André Bédard, copropriétaire du Madame Bovary.

L’idée de nommer le nouveau bistro-bar d’après le célèbre personnage de Gustave Flaubert est venue d’une inspiration, celle des «bars-librairies» de Londres, où l’on peut déguster un cocktail un livre à la main. Sans en reprendre le concept, l’ambiance chaleureuse de ces adresses hors du commun se fera sentir au Madame Bovary.

Le nouvel établissement, dans lequel on a investi 750 000 dollars pour la rénovation, ouvrira ses portes au début de 2017. Il accueillera un bistro d’une cinquantaine de places et sa terrasse, un espace bar et billard, des salons privés dont un doté d’un système de karaoké, ainsi que deux salles de réception permettant la tenue d’événements. Une importante campagne d’embauche sera d’ailleurs lancée sous peu.

Truite fumée à chaud et tataki de thon

 C’est au talentueux chef bouchervillois Julien Messier, à qui l’on doit les décadentes bouchées du camion de bouffe de rue le Quai Roulant, que l’on a confié les rênes de la cuisine du Madame Bovary.

Au menu, des plats à partager misant sur la simplicité, accordant toute la place à la fraicheur de produits locaux : truite fumée à chaud, magret de canard sauce à l’érable et tataki de thon se côtoieront sur la carte. «On veut que l’expérience soit conviviale, que l’on puisse se réunir autour de plats savoureux et abordables», explique Pierre-André.

L’espace bistro sera garni de nombreuses plantes qui lui donneront des airs d’un jardin, inspiré de celui de Madame Bovary.

On a également fait appel à Lawrence Picard, de Nectar et Mixologie, pour concocter une liste de cocktails qui nous feront redécouvrir des alcools français typiques comme la Chartreuse rehaussée d’un sirop de bleuets ou encore, le Calvados accompagné d’une touche de sirop d’amandes et de vodka vanillée.

La carte des vins est essentiellement composée de produits biologiques et les amateurs de bière ne seront pas en reste avec une sélection variée de produits, incluant la bière bio Boldwin, brassée à Boucherville.

Une volonté écoresponsable, même dans le design

Les deux copropriétaires
Les deux copropriétaires

 Plusieurs mesures seront mises en place pour devenir un établissement écoresponsable : «En tant que père de famille, le fait de minimiser notre impact sur l’environnement fait réellement partie de mes valeurs fondamentales. Comme entrepreneur, on se doit, selon moi, de réduire au maximum notre quantité de déchets», explique Donavan Richard, copropriétaire.

Les restaurateurs travailleront d’ailleurs en étroite collaboration avec des étudiants à la maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke du campus de Longueuil, afin de mettre en place des pratiques et façons de faire écologiques.

La volonté écoresponsable du Madame Bovary se transpose même dans le décor, imaginé par la jeune designer très en vogue Amlyne Phillips, qui a créé les décors de bars qui figurent parmi les plus populaires de Montréal, comme le Fitzroy, le Mayfair ou encore l’Apt. 200.

Sa spécialité : redonner une seconde vie à des meubles anciens pour les incorporer à un environnement contemporain et y apporter une touche vintage et éclectique. «Il n’y a pas une brocante que l’on n’a pas visitée!» lance en riant Pierre-André Bédard. Inspirée par le personnage de littérature, Amlyne a opté pour un style victorien au Madame Bovary.

5@7 pour professionnels

 Le Madame Bovary compte bien devenir un rendez-vous incontournable pour les 5 à 7 sur la Rive-Sud. On ne délaissera pas pour autant ce qui a fait la renommée du Rack ’N’ Roll. Une dizaine de tables de billard seront conservées ainsi que les machines de loterie vidéo et les djs en soirée.

Dans la lignée des autres établissements appartenant au groupe A5 Hospitality, comme le Flyjin ou le Général Sherman, qui sont à l’avant-garde dans le domaine du nightlife, le Madame Bovary offrira une ambiance conviviale, dans un décor sophistiqué, où chacun y trouvera son compte, selon l’heure du jour… ou de la nuit !