Le député Xavier Barsalou Duval compte solliciter 
un second mandat

Le député Xavier Barsalou Duval compte solliciter 
un second mandat

Xavier Barsalou Duval se dit prêt à solliciter un second mandat auprès des citoyens de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères, ce territoire qui l’a vu naître, grandir, et fonder sa famille.

Crédit photo : Courtoisie

Le député fédéral Xavier Barsalou Duval se dit prêt à solliciter un second mandat auprès des citoyens de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères, ce territoire qui l’a vu naître, grandir et fonder sa famille. Élu pour la première fois en 2015, le porte-parole du Bloc Québécois en matière de Développement économique & Conseil du Trésor entame sa dernière année de mandat avec beaucoup d’espoir.

« C’est pour moi toute une fierté que d’avoir eu le privilège de porter la voix des gens de chez nous à la Chambre des Communes et je serais plus qu’heureux de pouvoir les représenter à nouveau dans un second mandat », a-t-il déclaré.

« Comme je l’ai fait dans la saga de RONA ou de l’Autorité des marchés financiers, je continuerai le combat pour le maintien de nos sièges sociaux et de nos leviers économiques au Québec. Il en est de même pour la transmission de nos entreprises familiales. Actuellement, en raison de règles fiscales désuètes, il est souvent plus payant de vendre son entreprise à un étranger qu’à un membre de sa famille. J’ai d’ailleurs déposé le projet de loi C-275 pour mettre fin à cette iniquité. »

« Depuis mon élection en 2015, chaque jour passé dans la capitale canadienne me convainc davantage du fossé qui nous sépare du Canada. On dirait qu’à Ottawa, le moindrement qu’on parle de l’importance de défendre la laïcité et le fait français, on nage dans l’incompréhension la plus totale. C’est la même chose au niveau de l’environnement. Alors que les changements climatiques ont de plus en plus d’impact sur nos vies, le Canada s’entête à investir des milliards dans le pétrole. Ça me désole parce que dans un Québec indépendant, on aurait tout ce qu’il faut pour s’en sortir. »

Sur le plan local, le député se dit satisfait d’avoir travaillé activement dans le sens des engagements qu’il avait pris en campagne électorale, notamment en ce qui concerne une présence assidue sur le terrain. En matière de sécurité ferroviaire, il constate que les pressions exercées par le Bloc Québécois et d’autres acteurs ont permis de faire retirer les dangereux wagons DOT-111 de la circulation. De plus, de concert avec la ville de Boucherville et les élus de la région, il se dit heureux d’avoir participé au financement d’une étude de faisabilité sur le réaménagement de la voie ferrée.

La protection des berges dans le couloir maritime du Saint-Laurent est une autre bataille qu’il a entreprise : « Nous avons rassemblé les riverains touchés par ce problème de plus en plus criant et nous nous réunissons maintenant sur une base régulière pour faire avancer le dossier. Grâce à un travail de fond, nous avons aussi mis en place l’Association des riverains et ami-e-s du Richelieu, un organisme à but non lucratif voué à la protection du Richelieu. Nous travaillons également en partenariat avec les municipalités riveraines sur une demande de réglementation que nous déposerons sous peu au Bureau de la sécurité nautique. »

« Je remercie sincèrement les gens de la circonscription pour ces belles années passées en leur compagnie. J’ai particulièrement apprécié l’accueil chaleureux des citoyens et les nombreuses amitiés qui se sont développées au fil des rencontres sur le terrain. J’espère donc que la population me renouvellera sa confiance en octobre prochain afin que je puisse poursuivre le travail commencé », a conclu Xavier Barsalou-Duval.

(Source : Bureau de circonscription du député Barsalou-Duval)