«Le besoin de changement était très fort!» – Nathalie Roy

«Le besoin de changement était très fort!» – Nathalie Roy

La députée de Montarville, Nathalie Roy.

Les Québécois ont choisi d’élire un gouvernement majoritaire de la CAQ la semaine dernière. La députée Nathalie Roy se dit reconnaissante à l’endroit des électeurs, en particulier ceux de Montarville qui l’ont choisie pour la troisième fois depuis 2012 comme leur représentante à l’Assemblée nationale. « Le besoin de changement était très fort! Le débat fédéraliste-souverainiste n’est plus un débat prioritaire. La CAQ a proposé de faire de la politique différemment. Le gouvernement libéral était déconnecté des citoyens; on l’a vu avec les résultats obtenus par Québec solidaire », analyse Mme Roy.
Si elle ne connaît pas encore le rôle qu’entend lui offrir François Legault au sein du gouvernement, la députée de Montarville entend défendre en premier lieu les intérêts de ses commettants. « Le citoyens de la circonscription ont été négligés par les gouvernements antérieurs », déplore-t-elle. Sa priorité consistera à répondre aux attentes des citoyens du comté. Par ailleurs, elle a l’intention de travailler en étroite collaboration avec les administrations municipales du territoire. En entrevue à La Relève, elle a confirmé son engagement financier pour le projet d’étude sur la relocalisation de la voie ferrée, proposé par la Ville de Boucherville.
Quelles seront donc les dossiers prioritaires sur lesquels elle entend se pencher au départ? D’emblée, Mme Roy compte faire tout en son pouvoir pour qu’une Maison Gilles-Carle, établissement pour aider les proches aidants, ouvre ses portes à Boucherville. La CAQ s’est engagée à mettre en place une vingtaine de ces établissements au Québec. La collègue de la députée de Montarville, Marguerite Blais, en a fait son cheval de bataille. Le parti dirigé par François Legault a aussi prévu réserver du financement pour le personnel qui sera en poste dans ces maisons de répit.
L’autre grande priorité qui interpelle Mme Roy concerne l’accès aux soins de santé. « Il faut redonner le service des sans-rendez-vous aux citoyens dans les CLSC avec des médecins et des super-infirmières. Les bâtiments sont là et ne sont pas utilisés de façon efficiente. Nous voulons faire ça rapidement. Il faut arrêter de dire que ça ne se fait pas », ajoute la députée qui propose de changer le mode de paiement accordé aux médecins de même que les méthodes de travail en cours.
Dans un autre ordre d’idée, Nathalie Roy a tenu à féliciter ses adversaires politiques pour le déroulement de la campagne électorale et à les remercier pour la qualité de leurs échanges. Elle se réjouit également qu’il n’y ait pas eu de vandalisme sur les pancartes électorales au cours des dernières semaines.