La mairesse Caroline St-Hilaire ne sollicitera pas de troisième mandat

La mairesse Caroline St-Hilaire ne sollicitera pas de troisième mandat

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilare.

C’est au cours de son allocution annuelle devant la communauté d’affaires du grand Longueuil que la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, a annoncé qu’elle ne solliciterait pas de troisième mandat. « Aujourd’hui, le moment est venu de passer le flambeau. Parce que Longueuil va bien, grâce aux efforts collectifs et à notre détermination commune. C’est pourquoi j’annonce que je complèterai mon actuel mandat, mais que je ne serai pas candidate à l’élection du 5 novembre 2017 », a annoncé Mme St-Hilaire.

« Je me suis impliquée en politique municipale dans le but de remettre la Ville au service de son monde et afin de faire de Longueuil une ville humaine, efficace et affirmée. Aux termes de mes huit années passées à la barre de la municipalité, je peux dire mission accomplie », a-t-elle ajouté.

La mairesse s’est dite très fière d’avoir fait de Longueuil une ville moderne, remettant les préoccupations des Longueuillois au cœur de ses actions. « La participation citoyenne fait maintenant partie de l’ADN de Longueuil. Les décisions municipales ne pourront plus jamais faire fi de la volonté populaire. »

D’autre part, Caroline St-Hilaire considère que Longueuil représente dorénavant un joueur incontournable sur l’échiquier politique métropolitain. « J’ai réussi à faire en sorte que Longueuil s’affirme au niveau régional. Jamais plus les gouvernements supérieurs ne pourront ignorer la voix de notre ville .»

La mairesse de Longueuil s’est dite satisfaite d’avoir pu remettre de l’ordre dans les finances de la Ville et de l’agglomération de Longueuil tout en offrant à la population des services de grande qualité au meilleur coût possible. « Longueuil est gérée efficacement. Cela s’est traduit notamment par un réinvestissement massif dans nos infrastructures et par une agglomération qui se démarque par un coût des services municipaux plus bas que la moyenne québécoise. »

Enfin, Caroline St-Hilaire s’est dite ravie des succès économiques de sa ville et de l’agglomération dans son ensemble. « Mon administration a réussi à changer le visage de Longueuil. Une ville où toutes les conditions sont désormais réunies pour attirer des investissements. Notre vision Longueuil centre-ville 2035 en est une démonstration éloquente. De plus, je suis particulièrement fière d’avoir fait en sorte que Longueuil prenne le contrôle de son aéroport. Il s’agit d’un gage de prospérité pour l’avenir. »

Dans un message diffusé dans les médias sociaux, Caroline St-Hilaire a tenu à remercier chaleureusement les Longueuillois de leur confiance. « C’est avec beaucoup de fierté, le cœur gonflé d’émotions et la tête remplie des meilleurs souvenirs que je quitterai la politique active en novembre prochain. Il n’y a pas de mode d’emploi pour quitter la politique, pas plus que pour y entrer. Mais les deux, l’entrée et la sortie, doivent être faites pour les mêmes raisons, parce qu’on aime notre monde, parce qu’on aime notre chez nous. J’aime mon monde, j’aime Longueuil. »

Bien présente pour la ville jusqu’au 5 novembre

« D’ici novembre prochain, je compte bien livrer la marchandise avec la même rigueur et la même détermination. Nous avons des projets à compléter. Parmi ceux-ci, permettre aux citoyens de retrouver leur accès au fleuve et c’est pourquoi je compte leur livrer une passerelle au cours de l’été 2017. Nous devons également trouver un site pour accueillir la maison des aînés, ainsi qu’un partenaire pour le développement du Complexe culturel de notre ville et pour le projet Longue-Rive. J’ai par ailleurs l’intention de prendre les moyens nécessaires pour assurer la pérennité de notre marché public », a expliqué la mairesse.

Première femme à être élue à la tête de la Ville de Longueuil, madame St-Hilaire a également représenté ses citoyens à la Chambre des Communes de 1997 à 2008. Elle a reçu, en 2016, le prix Francine Ruest-Jutras, remis par l’Union des municipalités du Québec et vise à reconnaître l’excellence et le leadership des femmes sur la scène politique municipale et dans la gouvernance locale.