La croissance devrait se poursuivre encore plusieurs années à Saint-Amable!

La croissance devrait se poursuivre encore plusieurs années à Saint-Amable!

Bilan du maire à un an des élections municipales

Saint-Amable soulignera un événement historique l’an prochain puisque la ville célébrera son 100e anniversaire de fondation. En parallèle à cela, un autre événement peut être qualifié lui aussi d’« historique » pour la municipalité puisqu’elle a connu une augmentation de sa population de l’ordre de 30 % au cours des cinq dernières années seulement, ce qui ne se voit pas souvent à l’échelle de la province!

Cette explosion démographique exceptionnelle a influencé bon nombre de décisions prises par le maire François Gamache et son conseil depuis son élection en 2009. « C’est tout un défi! Il y a beaucoup de jeunes couples avec des enfants. Il a fallu adapter nos services en fonction de cela », d’expliquer l’édile dont la population atteint presque 12 000 citoyens.

« Un des gros projets qui ont transformé Saint-Amable est sans aucun doute le complexe municipal qui comprend le nouvel hôtel de ville et la bibliothèque. Cela nous a permis de réaménager l’ancienne bibliothèque en salle multifonctionnelle et de rénover la salle municipale afin de mieux répondre aux besoins des différentes associations de la municipalité. »

La politique familiale : un guide

L’accent a donc été mis sur la famille au sens large – c’est-à-dire en comprenant les aînés – et les loisirs au fil des ans. Le conseil actuel a donc adopté une politique familiale au début de l’année 2012 et ce document a servi de guide aux élus dans ses décisions. 

Sur une courte période de temps, avec la famille en tête, on a donc procédé à la construction d’un « skate park » où les jeunes se sont beaucoup investis pour sa réalisation; au réaménagement du parc Le Rocher afin d’offrir plus de loisirs; à l’installation de trois terrains de soccer; aux travaux d’amélioration de la piscine afin d’augmenter sa capacité, etc.

De plus, certains corridors scolaires ont été repensés afin de les rendre plus sécuritaires pour les jeunes écoliers qui l’empruntent pour se rendre à l’école et le réseau de pistes cyclables a aussi été agrandi pour que les adeptes du vélo puissent rouler de façon plus sécuritaire.

Au chapitre du transport en commun, la desserte a également été améliorée pour mieux répondre aux besoins de la population, faisant appel à trois minibus pour desservir le territoire amablien, alors qu’un quatrième devrait bientôt faire son apparition.

Cette augmentation de la population a amené également les élus à adopter un plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) qui permet à la Municipalité d’assurer une certaine uniformité dans les constructions récentes afin d’avoir un développement plus harmonieux.

Avec une population sans cesse croissante, l’inauguration de la nouvelle caserne de pompier était une nouvelle attendue puisqu’elle a permis de mieux répondre aux normes en terme de sécurité incendie. Quant aux importants travaux des égouts sanitaires, entrepris depuis un bon bout de temps, ils se sont poursuivis au cours de trois dernières années. Il reste encore deux phases réparties sur quatre ans avant de parachever ce grand chantier.

15 % sur trois ans

Saint-Amable a donc connu une grande croissance et de nombreux changements au cours des dernières années et le maire ne croit pas que le portrait va changer d’ici peu. « Je pense que ce scénario va se poursuivre encore pour deux ou trois ans, à moins d’un crash économique et, même là, il est possible que ça se poursuive quand même puisque nous offrons les maisons parmi les plus abordables de la couronne sud de Montréal. »

« Selon nous, la population devrait encore augmenter de l’ordre de 15 % au cours des trois prochaines années. Il nous reste encore entre 200 et 250 terrains à développer, mais au cours des prochaines années, nous allons surtout viser la densification du territoire », a expliqué M. Gamache.

D’ici là, c’est le 100e qui sera un des plus importants dossiers du conseil. « Nous voulons réunir les anciens résidents et les nouveaux, pour qu’ensemble, nous ne formions qu’une seule grande communauté », a lancé fièrement le maire.