La conseillère municipale Francine Crevier Bélair briguera la mairie comme candidate indépendante

La conseillère municipale Francine Crevier Bélair briguera la mairie comme candidate indépendante

Coup d’envoi de la campagne électorale municipale à Boucherville

La rumeur circulait depuis un certain temps déjà dans les couloirs de l’hôtel de ville. Elle est désormais confirmée.

La conseillère municipale Francine Crevier Bélair convoite la mairie : elle se porte candidate aux élections municipales du 3 novembre prochain sans toutefois diriger de formation politique. Entourée de ses organisateurs de campagne, l’actuelle représentante du district 2 à la Ville de Boucherville a annoncé sa candidature en présence d’une cinquantaine de supporteurs – des retraités pour la plupart – rassemblés au curling du centre Gilles-Chabot jeudi dernier.

Dévoilant ses couleurs, la première candidate indépendante à la mairie veut proposer un nouveau paradigme en politique municipale : une alliance entre candidats indépendants qui partagent une vision similaire. Ce modèle se traduit par un conseil municipal qui serait formé de neuf candidats indépendants, ayant pleine autonomie avec, en prime, la liberté d’exprimer leur choix face aux décisions politiques et de voter selon leurs convictions. De l’avis de cette élue, la pertinence de la partisanerie en politique municipale fait désormais partie du passé. La formule qu’elle souhaite mettre en place serait un choix démocratique, avance-t-elle.

Au cours de son allocution, elle a laissé entendre qu’une brochette d’autres candidats indépendants aux postes de conseillers municipaux prévoyaient déposer leur bulletin de mise en candidature bientôt en vue des prochaines élections. Elle compte les aider à se faire connaître auprès de la population.

Comment cette candidate financera-t-elle sa campagne électorale puisqu’elle n’a pas d’équipe qui l’accompagne? « Des modifications à la loi entreront en vigueur au mois de juillet; chaque candidat pourra s’autofinancer, mais ce sera un peu plus compliqué pour les candidats à la mairie quant aux dépenses allouées », a-t-elle indiqué en substance, sans plus de précisions.

Et qu’en est-il de sa plate-forme électorale? Les citoyens devront patienter jusqu’à la mi-septembre pour en connaître la teneur, car la candidate à la mairie travaille à la préparer. Ce qui est clair, c’est que si elle est élue en novembre prochain, elle entend tout d’abord établir un processus de travail qui régirait les élus indépendants, s’attaquer au budget 2014, partager les responsabilités entre les membres du conseil municipal et régler les dossiers urgents.

Mme Crevier Bélair siège à l’hôtel de ville depuis l’automne 2009. Elle avait remporté l’élection dans le district 2 à titre de membre de l’équipe du maire Jean Martel. En décembre 2011, après avoir voté contre l’adoption du programme triennal d’immobilisations, elle a été remerciée de la formation Option citoyens, ce qui l’a conduite à poursuivre son travail somme conseillère indépendante. Elle se dit toujours passionnée par la vie politique même si elle considère son rôle parfois difficile. Elle apprécie le contact avec les citoyens et la collaboration auprès des fonctionnaires municipaux. Elle se dit prête à donner encore plusieurs années au service de ses concitoyens.

Dans quelque temps, la candidate indépendante participera avec 24 autres femmes à une formation gouvernementale qui s’adresse spécifiquement aux candidates à la mairie aux prochaines élections. Cette formation spécialisée se déroulera sous l’aile du Secrétariat à la condition féminine.