Hausse moyenne de 1% du compte de taxes à Boucherville

Hausse moyenne de 1% du compte de taxes à Boucherville

Le compte de taxes des contribuables bouchervillois connaîtra une hausse moyenne de 1 % en 2012. Pour une maison moyenne dont la valeur représente 308 000 $, il en coûtera 28 $ de plus en taxes qu’en 2011.

 

La tarification des taxes pour l’eau et l’enlèvement des déchets demeure la même que celle de 2011. Dans un sondage en ligne effectué cet automne, près de la moitié des répondants se disaient prêts à une majoration de taxes maximale entre 1 et 3 %; toutefois, près du quart des gens avaient réclamé un gel des taxes.

Le budget d’un peu plus de 104 M$ prévoit une hausse des dépenses locales de 3,3 %; celles-ci atteignent 57,4 M$ auxquelles s’ajoute la quote-part à l’agglomération de Longueuil, 45,7 M$. Précisons qu’à la fin de l’année, la dette de la municipalité passera de 118,0 M$ à 120,4 M$.

Il s’agit de la plus faible augmentation de taxes depuis la défusion en 2006; elle est trois fois moindre que l’indice des prix à la consommation, et les services à la population seront maintenus, observe le président du Groupe de travail sur les finances, les ressources humaines et les technologies, le conseiller municipal Dominic Lévesque.

Les dépenses dans le poste budgétaire Loisir et culture sont en hausse de 532 000 $. Quatre projets principaux sont prévus : la préparation de la finale des Jeux du Québec à l’été 2014, la mise en ligne des inscriptions à la programmation des camps de jour, les activités du 50e anniversaire de la bibliothèque municipale et la signature d’une entente culturelle.

Toute une série de projets trop longue à énumérer s’ajoute aux dépenses dans les autres postes budgétaires. Aucune décision n’a été dévoilée en ce qui concerne le dossier du centre multisports ou celui de la piscine qui auront une incidence sur le budget en 2013. Il faudra également attendre le dépôt du budget d’agglomération afin de connaître ce qu’il adviendra au sujet de la demande d’ériger une seconde caserne du Service des incendies sur le territoire de la municipalité afin de répondre au schéma de couverture de risques. La demande a été accueillie favorablement auprès des élus de l’agglomération, a laissé savoir le conseiller Lévesque.

Il faudra attendre au premier trimestre de 2012 avant de connaître ce que réservera le plan directeur de circulation qui a été confié pour analyse à la commission de la circulation et du transport. Ce document propose des avenues de solution pour résoudre les difficultés liées à la circulation dans les secteurs ciblés de la ville.