François Hamelin rejoint son frère Charles sur l’équipe olympique canadienne!

François Hamelin rejoint son frère Charles sur l’équipe olympique canadienne!

Patinage de vitesse Québec

En route vers les Jeux olympiques de Sotchi

Les récentes qualifications qui se déroulaient à Montréal en août dernier en vue de former l’équipe olympique canadienne en patinage de vitesse sur courte piste ont été des plus stressantes pour les participants…

Pour sa part, Charles Hamelin a littéralement survolé la compétition en récoltant pas moins de huit victoires en huit finales. Toutefois, une chute lors de ces qualifications l’a blessé à la cheville, provoquant du coup bien des inquiétudes dans son entourage. Heureusement, l’athlète de 29 ans était de retour à l’entrainement la semaine dernière, ce qui a soulagé bien des supporteurs…

Le Julievillois en sera à ses troisièmes Jeux olympiques, si tout se passe bien d’ici-là, et il a déjà un œil sur…2018!

« Ça va tellement bien en ce moment que je ne suis pas prêt à dire que ce seront mes derniers Jeux. J’ai pas mal bien commencé la saison avec huit victoires en huit courses. Mes stratégies vont bien, la confiance est là et je n’ai peur de rien. J’ai hâte de me mesurer à mes rivaux internationaux. Peu importe la distance, je veux me rendre en finale et gagner », a expliqué Charles Hamelin lors de la conférence de presse tenue le 29 août dernier pour présenter le premier groupe d’athlètes qui fera partie de la grande délégation nationale en vue des Jeux olympiques de Sotchi en Russie.

François Hamelin choisi!

Grand soulagement du côté de son frère, François Hamelin, qui a été le choix du comité de sélection pour faire partie des cinq hommes et cinq femmes qui formeront l’équipe en patinage de vitesse sur courte piste.

Ainsi, au terme des qualifications tenues à Montréal, les patineurs ayant terminé entre le cinquième et le neuvième rang au classement ont été scrutés par les membres du comité de sélection. Afin d’éviter un potentiel conflit d’intérêt, le directeur du programme courte piste, Yves Hamelin, père de Charles et François, a quitté la salle où a eu lieu les discussions à ce sujet.

François Hamelin aurait été préféré à Guillaume Bastille, le vétéran François-Louis Tremblay, Alexandre St-Jean et Vincent Cournoyer, en raison de ses résultats affichés l’an dernier et parce qu’il aurait le meilleur potentiel pour décrocher des médailles individuelles et en équipe. La nouvelle a soulagé au plus haut point le Julievillois.

« Ç’a été de dures sélections remplies d’émotion. À un certain point, j’avais vraiment le dos au mur et je n’avais plus droit à l’erreur. Pour être honnête, j’ai pensé à la retraite pendant la compétition, a-t-il confié. Même si je voulais vraiment aller aux Olympiques, j’essayais de me dire qu’il n’y avait pas que le patin dans la vie. Ça m’a aidé à rester calme et à me donner la rage pour revenir en force. Finalement, j’ai relevé le défi », d’expliquer le patineur de 26 ans.

Encore du suspens…

Toutefois, avant de crier victoire, il faut que le Canada s’assure d’avoir bien droit aux 10 postes au total chez les hommes et les femmes que lui accorde le Comité international olympique… Tout se jouera lors de la troisième et quatrième Coupes du monde qui se dérouleront en novembre prochain à Turin et Moscou, respectivement.

En résumé, si nos représentants atteignent la demi-finale au relais lors de ces deux événements, ils s’assurent d’avoir un maximum d’athlètes à Sotchi (10), sinon, ils devront se contenter de trois athlètes chez les hommes et trois patineuses chez les femmes, soit six au total.

Donc, encore un petit suspens au programme!