Diminution de 1,9 pour-cent de la quote-part de Boucherville

Diminution de 1,9 pour-cent de la quote-part de Boucherville

Budget de l’agglomération de Longueuil

La Ville de Boucherville voit sa quote-part à l’agglomération de Longueuil diminuer de 1,9 % au budget 2013.

Celle-ci passe de 45 743 286 $ en 2012 à 44 857 663 $ en 2013, soit 885 623 $ en moins. La contribution de Boucherville à l’agglomération équivaut à 15,35 % des quotes-parts des villes liées. Le recul de celle de la municipalité découle de la hausse du rôle des valeurs foncières du côté de Brossard qui a entraîné un autre équilibre.

Le conseil d’agglomération a entériné son budget 2013 le 22 novembre à l’hôtel de ville de Longueuil. Celui-ci s’élève à 320,1 M$, en hausse de 9,5 M$ ou 3,06 %. Cette augmentation sera compensée par le nouveau développement immobilier sur le territoire de l’agglomération et par une majoration des revenus de transfert provenant du gouvernement du Québec.

Le programme triennal d’immobilisations 2013-2015 affiche des investissements de l’ordre de 248 M$. Près de 70 millions seront injectés dans la mise à niveau et la modernisation des usines de production d’eau potable. Une somme de plus de 50 M$ servira à la mise en œuvre du schéma de couverture de risques en matière de sécurité incendie et à la réfection des bâtiments du Service de sécurité incendie de l’agglomération, sans oublier la construction de nouvelles casernes dont l’une sera située à Boucherville.

L’installation de terminaux véhiculaires au Service de police de Longueuil et la bonification du système téléphonique 911 requerra 25 M$ additionnels.

RTL

Le conseil d’agglomération a également adopté le budget 2013 du Réseau de transport de Longueuil. Ce budget s’élève à 150,3 M$, en hausse de 5,5 M$ par rapport à 2012. L’agglomération verse 68,3 M$, soit 2,3 millions de plus qu’en 2012. « L’amélioration du service est la clé pour inciter les gens à délaisser la voiture et emprunter le transport collectif. Le budget 2013 du RTL est un reflet de cette préoccupation, avec notamment l’ajout de 32 900 heures de service, dont la mise en place du service rapide par bus sur le boulevard Roland-Therrien, une innovation en 2013 », a indiqué la présidente du Réseau de transport, la mairesse Caroline St-Hilaire.

Au cours des prochains mois, le RTL se penchera sur l’élaboration de son plan stratégique 2013-2022. L’organisme responsable du transport collectif entend se doter d’une vision clairement définie de la mobilité du futur. Cette vision lui permettra de promouvoir et d’agir à la mise en œuvre efficiente du plan de mobilité et de consolider sa performance en tant que leader du transport en commun.

Le RTL compte acquérir 77 nouveaux autobus à plancher abaissé ente 2013 et 2015. L’organisme recevra une aide financière de Québec par le biais de différents programmes de subvention. Pour le RTL, il s’agit d’un investissement de 54,5 M$.