Deux médailles d’or aux épreuves individuelles pour Charles Hamelin

Deux médailles d’or aux épreuves individuelles pour Charles Hamelin

Patinage de vitesse Canada

L’équipe nationale de patinage de vitesse sur courte piste prenait part cette fin de semaine à la Coupe du monde qui se déroulait à Sotchi, en Russie, où auront lieu les Jeux olympiques l’an prochain.

Pour les Canadiens, cette compétition était d’autant plus importante qu’elle constituait une belle occasion de se familiariser avec le Iceberg Skating Palace, où se dérouleront les épreuves de la discipline en 2014. Pour sa part, Charles Hamelin a connu un weekend de rêve puisqu’il a raflé rien de moins que deux médailles d’or individuelles.

Samedi, le Julievillois est monté sur la première marche du podium au 500 m, mais il a devancé son plus proche rival par seulement trois millième de secondes… 

« J’ai fait une course différente de celles que je fais habituellement en finale. Jusqu’à présent cette saison sur 500 m, je partais en avant rapidement et j’y restais pour le reste de la course. Là, j’étais deuxième. J’ai essayé de faire un dépassement après deux tours et demi, sans succès. J’ai pris de la vitesse. Je savais que ma dernière chance serait à l’arrivée. On a fait un finish et j’ai attendu mon résultat avec impatience », a-t-il déclaré peu après la course à l’agence Sportcom.

Pour l’athlète de 28 ans, il s’agit d’une deuxième médaille d’or consécutive sur cette distance puisqu’il a fait de même à la Coupe du monde de Shanghai, en décembre dernier.

Le lendemain, soit dimanche, il prenait part au 1 000 m et la compétition était relevée. « La demi-finale était quand même corsée et il y avait de bons patineurs dans ma vague, a-t-il souligné. Les demi-finales sont des courses cruciales, donc je me prépare pour avoir une bonne demi-finale et je sais que si je me sens bien en demi-finale, ça ira aussi bien en finale, si ce n’est pas mieux. »

Accédant à l’ultime épreuve, Hamelin a dû puiser dans ses réserves pour l’emporter en finale puisqu’avec quatre tours à faire, il a été déporté vers l’extérieur et il s’est retrouvé au quatrième et dernier rang. Toutefois, avec deux tours à faire, il a complété brillamment sa remontée pour devancer le Russe Semen Elistratov au fil d’arrivée, devant une foule qui encourageait bien sûr son compatriote.

 «Ça a été une course avec beaucoup d’action. J’ai tenté un dépassement qui n’a pas fonctionné et je me suis retrouvé loin derrière. Il ne fallait pas que je panique parce que j’avais les jambes pour gagner la course », a-t-il expliqué.

Ces résultats sont très intéressants pour la confiance du patineur de Sainte-Julie lorsqu’il sera à nouveau sur la glace à Sotchi lors des prochains Jeux olympiques!

À suivre…