Deux Julievillois parmi les boursiers de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec

Deux Julievillois parmi les boursiers de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec

En plus d’afficher de bons résultats sur le plan sportif, Jérémy a maintenu une moyenne de 3,7 sur 4 en physique à l’Université McGill.

Crédit photo : Courtoisie

La Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) a remis pas moins de 224 000 $ en bourses individuelles à 67 étudiants-athlètes de talent grâce à son programme de parrainage lors de son cocktail printanier annuel tenu le 16 mai dernier.
Parmi eux, on remarquait tout particulièrement deux athlètes de Sainte-Julie, soit Claire Vercheval en volleyball et Jérémy Briand en triathlon. Pour sa part, la joueuse de 21 ans a reçu la bourse Cogeco Pat Burns d’une valeur de 4 000 $. Étudiante en enseignement de l’éducation physique à l’Université Mc Gill, elle fait partie des Martlets qui ont terminé au deuxième rang lors de la dernière saison régulière. Claire a été sélectionnée pour sa part au sein de la première équipe d’étoile du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).
La Julievilloise s’est démarquée à l’attaque et elle a prouvé son efficacité pour conclure les points. Dans ses objectifs personnels, elle souhaite afficher plus de constance en réception de ballon. Au sein de la formation universitaire, l’athlète veut aider les Martlets à décrocher le premier rang provincial et disputer les Championnats canadiens universitaires, a fait savoir celle qui aimerait enseigner l’éducation physique au niveau primaire ou secondaire.
De son côté, Jérémy Briand a mis la main sur une bourse Excellence académique de 4 000 $ remise par les Industries Bonneville. Le Julievillois a été honoré à de multiples reprises au cours de différentes cérémonies de reconnaissance présentées par la Ville de Sainte-Julie. Lors de la Coupe du monde disputée au Yucatan, il s’est classé au 15e rang et il a aussi remporté la médaille de bronze avec la formation canadienne à la Coupe du monde de relais disputée à Nottingham, en Grande-Bretagne. En plus d’afficher de bons résultats sur le plan sportif, Jérémy a maintenu une moyenne de 3,7 sur 4 en physique à l’Université McGill.
Cette saison, l’athlète de 23 ans vise à atteindre le top 10 en Coupe du monde, ainsi qu’une participation aux Séries mondiales en triathlon, en plus d’une victoire aux Championnats canadiens. À plus long terme, il veut travailler dans le domaine des mathématiques et de l’intelligence artificielle.
Le président de la FAEQ, Claude Chagnon, a rappelé l’importance de chaque soutien financier offert par ses partenaires. « Notre programme de parrainage permet aux petites et moyennes entreprises de faire une réelle différence dans les parcours d’étudiants-athlètes d’ici. C’est une occasion précieuse d’appuyer des personnes d’exception et des modèles inspirants pour la société québécoise », a-t-il rappelé.