Cellulaire au volant : une amende de 300 $ à 600 $!

Cellulaire au volant : une amende de 300 $ à 600 $!

Les conducteurs fautifs seront dorénavant passibles d’une amende de 300 $ à 600 $. La fourchette pour ce type d’infraction était jusqu’ici de 80 $ à 100 $.

Crédit photo : SAAQ

Le gouvernement du Québec a pris les grands moyens pour s’attaquer à l’une des principales sources de distraction et de danger sur les routes : le cellulaire au volant.
Rappelons à ce sujet que la Loi modifiant le Code de la sécurité routière et d’autres dispositions a été adoptée à l’Assemblée nationale le 17 avril dernier. Les nouvelles règles qui ont été introduites visent tous les usagers de la route et certaines entreront en vigueur le 30 juin, dont celles touchant l’utilisation du cellulaire au volant.
À ce sujet, il est important de noter que les conducteurs fautifs seront dorénavant passibles d’une amende de 300 $ à 600 $. La fourchette pour ce type d’infraction était jusqu’ici de 80 $ à 100 $. En cas de récidive, l’amende minimale est doublée. Les contrevenants s’exposent également à une suspension immédiate de leur permis pour une période de 3, 7 ou 30 jours, selon qu’ils en sont à leur première, deuxième ou troisième récidive. De plus, le nombre de points d’inaptitude inscrits au dossier de conduite des contrevenants passe de quatre à cinq.
Il est à noter que l’interdiction du téléphone cellulaire est élargie aux cyclistes et aux utilisateurs d’une aide à la mobilité motorisée (AMM), comme par exemple un triporteur. Ainsi, les cyclistes fautifs sont passibles d’une amende de 80 $ à 100 $, alors que les personnes circulant à bord d’une AMM s’exposent à une pénalité de 30 $ à 60 $. Il faut aussi souligner que les cyclistes et les utilisateurs d’une AMM ne peuvent pas porter d’écouteurs. L’interdiction est moins stricte pour les conducteurs d’un véhicule routier, qui sont autorisés à en porter, mais à une seule oreille.
Notons en terminant que l’interdiction s’applique à tout autre appareil portatif conçu pour transmettre ou recevoir des informations ou pour être utilisé à des fins de divertissement, ce qui veut dire que cela concerne notamment les montres intelligentes. Toutefois, des exceptions sont prévues, notamment pour les appareils GPS, à condition qu’ils soient intégrés au véhicule ou installés sur un support fixe.
Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter le site www.transports.gouv.qc.ca/fr/code-securite-routiere.

Voici quelques-uns de ces changements majeurs
• Couvre-feu pour apprenti conducteur — Promenade : les apprentis conducteurs d’un véhicule de promenade ne peuvent conduire un véhicule de promenade de minuit à 5 h. Les pénalités prévues sont une amende variant de 200 $ à 300 $ et l’inscription de 4 points d’inaptitude.
• Limitation du nombre de passagers — Promenade : le conducteur, âgé de 19 ans ou moins, titulaire d’un permis probatoire, est limité quant au nombre de passagers âgés de 19 ans ou moins qu’il peut transporter entre minuit et 5 heures du matin. Les limitations sont applicables seulement pendant les 12 premiers mois de conduite suivant la délivrance de son permis. Il est à noter qu’il y a toutefois des exceptions qui s’appliquent. Les pénalités prévues sont une amende variant de 200 $ à 300 $ et l’inscription de 4 points d’inaptitude.
• Couvre-feu pour apprenti conducteur — Motocyclette : les apprentis conducteurs de motocyclette ne peuvent conduire une moto de minuit à 5 h. Les pénalités prévues sont une amende variant de 200 $ à 300 $ et l’inscription de 4 points d’inaptitude.
• Accompagnement obligatoire — Motocyclette : les apprentis conducteurs de motocyclette n’ont plus l’obligation d’être accompagnés.