Boucherville obtient une subvention de 105

Boucherville obtient une subvention de 105

Le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine vient d’accorder à la Ville de Boucherville une subvention de 105 000 $ répartie sur trois ans pour une série de projets à teneur culturelle.

L’administration municipale a obtenu confirmation de cette entente la semaine dernière. La Municipalité recevra 35 000 $ par année et ajoutera le même montant pour la réalisation de quelques initiatives. Le conseil municipal doit d’ailleurs adopter une résolution à cet effet à une prochaine séance.

Au moins sept projets figurent à ce programme dont un volet touche l’archéologie. Une première étape consistera en la mise à jour d’une étude réalisée en 1980 sur le potentiel archéologique de certains sites connus du Vieux-Boucherville. Des données plus récentes permettraient d’identifier des emplacements recherchés depuis longtemps comme les limites du premier fort qu’avait fait construire Pierre Boucher à son arrivée dans ses nouvelles terres. Des fouilles devraient être entreprises dans deux ou trois ans pour tenter de retrouver les vestiges de cet endroit.

Dans un autre ordre d’idées, la Ville compte se pencher sur la mise en valeur de la maison Louis-H.-LaFontaine située sur le site du parc de la Broquerie. Pendant de nombreuses années, la vieille maison ancestrale en pierre a accueilli des expositions. L’été dernier, elle a fait relâche en raison des travaux de pavage qui obstruaient la circulation dans le voisinage immédiat. Les autorités municipales cherchent à lui donner une nouvelle vocation. Quelques idées ont surgi à ce sujet, mais aucune décision n’a été encore arrêtée à cet effet.

Priorité sera accordée à la création d’un bottin des artistes locaux, publication qui répertoriera les artistes de toutes disciplines confondues résidant dans la municipalité. Ceux-ci réclament une telle publication depuis un certain temps.

Afin d’éveiller l’intérêt des citoyens pour la création artistique, la galerie Vincent-d’Indy encouragera la tenue d’ateliers à ses expositions mensuelles. Le déroulement de ces activités reste à déterminer.

D’autres projets consisteront à favoriser d’une part le maillage entre les artistes et le milieu scolaire et, de l’autre, les artistes professionnels avec le secteur industriel.

Par ailleurs, un autre projet vise à intéresser les adolescents à la lecture en mettant des activités sur pied pour les motiver à lire davantage.