Beaucoup de projets en vue pour Cynthia Phaneuf!

Beaucoup de projets en vue pour Cynthia Phaneuf!

24 ans, c’est jeune pour prendre sa retraite, mais dans le cas de Cynthia Phaneuf, elle a fait un bon bout de chemin en quelques années, car elle a été couronnée championne canadienne à l’âge de 16 ans seulement, causant du même coup une énorme surprise dans le monde du patinage artistique.

Et des surprises, il y en a eu dans la carrière de la Contrecoeuroise, de bonnes et de moins bonnes…

C’est d’ailleurs une mauvaise surprise, une fracture de stress au dos, qui lui a fait la vie dure la saison dernière et qui l’a forcée à une très grande réflexion au cours de l’été. « Je me suis entraînée en gymnase tout l’été et je me suis complètement remise de ma blessure au dos. Mais au moment de retourner sur la glace, ça me tentait moins. La petite étincelle n’était plus là et elle est essentielle lorsqu’on s’entraîne pour les Olympiques », a expliqué l’athlète lors d’un point de presse tenu le 26 septembre dernier, dans le Vieux-Port de Montréal.

« Je pense que j’ai donné tout ce que j’avais à donner au patinage artistique. Tous les objectifs que je me suis fixés, je les ai réalisés au cours de ma carrière. Je suis donc heureuse et sereine avec ma décision. »

« C’est une décision que j’ai mûrie tout au long de l’été. J’ai réalisé que j’étais rendue là dans ma vie et que j’étais prête pour de nouveaux défis. J’ai envie de vivre autre chose », a précisé la jeune femme à l’agence Sportcom.

L’athlète garde de très bons souvenirs de ses années de compétitions, elle qui a été sacrée championne canadienne en 2004 puis à nouveau en 2011. La fierté de Contrecoeur à représenter le Canada aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010 où elle s’est classée 12e et, peu de temps après, la patineuse a réalisé son meilleur résultat international de sa carrière aux Championnats du monde de 2010 en obtenant une cinquième place.

Plusieurs avenues possibles

Plusieurs projets très intéressants s’offrent à elle maintenant, dont un déménagement à Philadelphie afin de rester avec son amoureux, le joueur de hockey des Flyers, Maxime Talbot. Celui qui est actuellement en « lock-out » était présent au point de presse, mais il a voulu rester discret afin qu’elle soit le centre d’attraction de cette journée bien spéciale.

Il est question pour Cynthia Phaneuf de travailler dans la métropole de la Pennsylvanie, aux États-Unis, à l’école de patinage artistique de la double médaillée olympique, Isabelle Brasseur, qui lui aurait offert un poste d’entraîneur.

La Québécoise a aussi commencé des études au « College of Sports Media » à Toronto l’an dernier. Elle adore l’expérience et elle aimerait poursuivre dans ce domaine, peut-être comme analyste ou commentatrice dans les médias, histoire de rester attachée à son sport qui a été toute sa vie.

Il est également question que la nouvelle « retraitée » puisse joindre les tournées professionnelles nord-américaines « Celebration On Ice » et « Holiday Festival On Ice »  l’hiver prochain. Bref, ce ne sont pas les beaux projets qui manquent pour la jeune femme.

« Je veux de nouveaux défis, mais je souhaite aussi garder un pied dans le monde du patinage. Le patinage, ça a été ma vie, ma passion, la source de tous mes rêves. J’aurai toujours un attachement spécial pour mon sport », de conclure Cynthia Phaneuf.