En attente d’une réponse de la ministre Melançon au sujet du chemin alternatif demandé pour les camions

En attente d’une réponse de la ministre Melançon au sujet du chemin alternatif demandé pour les camions

Des ouvriers préparent le terrain pour l'accès des camions par le chemin d'Anjou.

Une réponse à brève échéance est attendue de la ministre Isabelle Melançon concernant la demande d’autorisation d’aménager un chemin alternatif sur des terres voisines de l’ancienne carrière Landreville afin de permettre le passage des camions qui transporteront les matériaux servant à la réhabilitation de ce site. Le maire Jean Martel, accompagné de quelques personnes, s’est rendu au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, à Québec, mardi dernier, afin de sensibiliser la ministre à cette requête. « Les fonctionnaires devront vérifier le trajet sur le terrain et voir ce qu’il en est en ce qui a trait à la présence ou non des espèces en péril à cet endroit », a expliqué M. Martel au lendemain de cette rencontre organisée par l’entremise de la députée Nicole Ménard.
Selon le maire, Mme Melançon a fait savoir qu’il était primordial que ce projet face consensus pour ce qui est de l’acceptabilité sociale. En ce sens, la chemin alternatif proposé reçoit l’aval des citoyens riverains. M. Martel a remis copie d’une lettre de la porte-parole des résidents du chemin d’Anjou, Claudelle Perreault, publiée en page 2 de l’édition de la semaine dernière de La Relève, dans laquelle la signataire réclame, entre autres, une voie de contournement pour éviter que les véhicules lourds utilisent la voie publique.
À la suite d’une discussion entre la ministre et le vice-président Environnement de Sanexen, Bernard Meunier, la compagnie responsable des travaux de réhabilitation du site a reporté à la semaine du 28 mai le début des travaux de reconstruction d’un chemin interne dont les fondations seront en béton, brique et roc sur le site à proximité de la carrière afin que les véhicules puissent y avoir accès en toute sécurité.