Affluence record de 20 000 spectateurs au concert de l’OSDL et Ginette Reno

Affluence record de 20 000 spectateurs au concert de l’OSDL et Ginette Reno

Ginette Reno était l'invitée principale de l'OSDL à la 7e édition des Rendez-vous de la mairie

Crédit photo : Denis Germain

La 7e édition des Rendez-vous de la mairie aura marqué l’histoire dans les 350 ans de Boucherville en termes de popularité. Pour ce rendez-vous annuel, l’Orchestre symphonique de Longueuil a laissé toute la place à Ginette Reno, une des plus grandes têtes d’affiche de la chanson québécoise. Comme la remarquable interprète se produit rarement sur une scène extérieure, quelque 20 000 personnes se sont pointées au parc de la Rivière-aux-Pins pour la voir et l’entendre pour ce concert unique. En bref, un record d’assistance a été établi à ces soirées de musique annuelles de l’OSDL.
Au menu, de nombreuses ballades dont plusieurs succès anciens et plus récents interprétées avec chaleur, force et conviction. Quelques titres : J’ai besoin d’un ami, Je t’attendais, en hommage au musicien Daniel Hétu, et Feelings, un incontournable des années ’70. La petite-fille de Mme Reno, Lily-Rose Watier, est montée sur scène pour chanter en duo et en harmonie avec sa grand-mère. Un tandem intergénérationnel qui a séduit l’auditoire d’emblée. Le fils de la chanteuse, Pascalin Charbonneau a pour sa part dirigé les musiciens de l’OSDL, le temps de quelques pièces. Bref, une affaire de famille puisque l’invitée de l’OSDL aime bien être accompagnée de ses proches en spectacle et faire partager leurs talents artistiques.
Toujours présent aux concerts estivaux des Rendez-vous de la mairie, le ténor Marc Hervieux a ajouté une touche de fantaisie dans la soirée en interprétant quelques airs en italien rythmés dont le célèbre Bella Ciao. Il a réussi à faire lever la foule et à mettre de l’ambiance avec ces musiques emballantes. En duo avec Ginette Reno, il a chanté le succès Fais-moi la tendresse, un des moments les plus applaudis du concert. Le public a bien senti la douce complicité unissant les deux artistes.
En fin de programme, Mme Reno a livré un pot-pourri d’une série de ses anciens succès, au grand bonheur de la foule. Au terme de cet amalgame de chansons, le plat de résistance aura été Je ne suis qu’une chanson qui a valu à l’interprète non seulement une salve d’applaudissements mais aussi une longue ovation. Le public était enchanté! Beaucoup d’émotion dans l’air!
Le maire Jean Martel a salué la performance de l’artiste. «Ce fut un spectacle à la fois chaleureux et humain». En compagnie des personnages Pierre Boucher et Jeanne Crevier, M. Martel a remis à la célèbre citoyenne de Boucherville, le prix Pierre-Boucher, la plus haute distinction de l’Ordre du mérite.

La petite-fille de Mme Reno, Lily-Rose Watier, est montée sur scène pour chanter en duo et en harmonie avec sa grand-mère.

 

Une douce complicité a uni Ginette Reno et le ténor Marc Hervieux, sous l’oeil complice du chef de l’OSDL, Marc David.