8e édition du Rendez-vous de la mairie à Boucherville – Concert de l’OSDL sous le signe de la nostalgie

8e édition du Rendez-vous de la mairie à Boucherville – Concert de l’OSDL sous le signe de la nostalgie

Les chanteurs Marc Hervieux, Michel Rivard et Marie-Michèle Desrosiers, accompagnés de l'OSDL, ont ému des milliers de spectateurs.

Crédit photo : Denis Germain

Le répertoire au programme du 8e Rendez-vous de la mairie avec comme artistes invités Marc Hervieux, Michel Rivard et Marie-Michèle Desrosiers jeudi dernier a fait place à des chansons souvenirs ayant laissé des traces indélébiles dans l’imaginaire collectif. Premier à monter sur scène, le ténor Marc Hervieux a pigé dans le répertoire des chansons traditionnelles napolitaines duquel il a ressorti le grand classique ‘O sole mio. Le ton était donné.
Le vent de la nostalgie a continué de souffler avec l’arrivée de Michel Rivard qui, à la blague, a chanté un ou deux couplets de «Boucherville», la chanson thème du 300e anniversaire de la municipalité, une relique de 1967. Les plus vieux s’en rappelaient quelque peu. Faut-il préciser que l’ex-membre de Beau dommage a vécu une partie de sa jeunesse dans la communauté bouchervilloise, soit de 1966 à 1972. Pour l’anecdote, c’est d’ailleurs à la résidence familiale des parents de Rivard que Marie-Michèle Desrosiers a passé une audition avant d’être intégrée dans le groupe de musiciens, l’un des plus populaires des années ’70 au Québec.
L’auteur-compositeur de «Rive-Sud» a interprété quelques-uns de ses anciens succès des années ’80 comme Le privé et Un trou dans les nuages. Le chef de l’OSDL, Marc David, avait préparé des orchestrations soignées qui ont donné une nouvelle dimension à ces chansons. À son tour, Marie-Michèle Desrosiers a continué dans la veine de la nostalgie en présentant Bozo, un incontournable de notre Félix national et la ballade Quand Rose va chez son fils, enregistrée à l’époque de Beau dommage.
À la fin du récital, Marc Hervieux a rejoint les deux autres invités pour reprendre en trio quelques grands succès du groupe. Il est devenu en quelque sorte un «membre honoraire» de Beau dommage. Le public regroupant plusieurs milliers de spectateurs sur le site du parc de la rivière-aux-Pins était ravi.
Prix Pierre-Boucher
Comme le veut la formule usuelle, le Rendez-vous de la mairie se veut l’occasion de remettre le Prix Pierre-Boucher à un citoyen émérite. Cette année, le récipiendaire est l’ancien maire Hugues Aubertin qui a dirigé les destinées de la Ville de 1985 à 1994. Au cours de cette période, il a également présidé la Société de transport de la Rive-Sud en plus d’avoir siégé comme préfet de la MRC Lajemmerais. En raison de son état de santé actuel, M. Aubertin était absent de la cérémonie de remise de prix. Une déléguée de sa famille était présente pour recevoir cette distinction honorifique en son nom.
Le Rendez-vous de la mairie sera de retour l’année prochaine. Reste à voir si l’événement se tiendra en juillet ou en août puisqu’en septembre, les soirées sont plus fraîches et le soleil se couche plus tôt.