800 visiteurs à l’expo-cadeaux du Cercle de fermières de Boucherville

800 visiteurs à l’expo-cadeaux du Cercle de fermières de Boucherville

Un stand qui rassemble différentes pièces de tissage, de tricot, de broderie et de courtepointes conçues par les membres du Cercle de fermières. On reconnaît Lucie Paré et Nicole Beauregard.

80 ans à transmettre leur savoir artisanal

Le patrimoine culturel et artisanal était à l’honneur à l’exposition annuelle du Cercle de fermières de Boucherville qui se tenait les 16, 17 et 18 novembre derniers à la salle paroissiale. Plus de 800 personnes l’ont visitée.
Treize artisanes ont exposé les pièces qu’elles ont fabriquées au cours de l’année. La qualité était au rendez-vous, comme toujours, et également les ventes lors de cette expo-cadeaux qui est la principale activité de financement de l’organisme, précise la présidente, Michèle Forgues.
80e anniversaire
Le Cercle de fermières de Boucherville célèbre cette année ses 80 ans. De fil en aiguille, d’une recette à une autre, et d’une conférence à une activité sociale, il a beaucoup changé depuis sa fondation en 1938. On est loin de l’époque où les femmes n’avaient pas le droit de vote et qu’elles s’identifiaient avec le prénom et le nom de famille de leur époux, comme a rappelé Jacqueline Robinson-Provost, lors du passage de La Relève.
Si les fermières se sont adaptées au fil des ans, il y a une activité qui demeure bien présente et qui est transmise aux plus jeunes générations; c’est le savoir-faire textiles. C’est justement grâce à elles que les jeunes retraités peuvent suivre différents cours ‒ offerts de jour durant la semaine ‒, tels que les techniques de l’artisanat traditionnel, comme le tissage, le fléché, le tricot, la broderie, la courtepointe, la couture, la peinture sur tissus et sur porcelaine. Voici en photos quelques kiosques de fermières fort habiles de leurs mains et qui poursuivent la tradition.