3 M$ pour améliorer la qualité et les débouchés des matières recyclables

3 M$ pour améliorer la qualité et les débouchés des matières recyclables

Au terme d'activités intensives de concertation avec les partenaires et acteurs québécois impliqués dans la gestion de la collecte sélective au cours des dernières semaines, la société d'État RECYC-QUÉBEC annonce aujourd'hui de nouvelles mesures pour favoriser l'amélioration de la collecte sélective au Québec.

Crédit photo : iStock

Au terme d’activités intensives de concertation avec les partenaires et acteurs québécois impliqués dans la gestion de la collecte sélective au cours des dernières semaines, la société d’État RECYC-QUÉBEC annonce aujourd’hui de nouvelles mesures pour favoriser l’amélioration de la collecte sélective au Québec.
Un nouvel appel de propositions doté d’un budget de 3 M$
RECYC-QUÉBEC dévoile un nouvel appel de propositions doté d’une enveloppe budgétaire initiale de 3 M$, dont l’objectif est de soutenir des projets porteurs permettant une amélioration de la qualité et de la quantité des matières, tout en favorisant un meilleur arrimage entre les matières qui sortent des centres de tri de la collecte sélective et nos entreprises qui valorisent cette dernière. À cet effet, les projets favorisant l’économie circulaire locale de nos matières récupérées et triées seront privilégiés.
Des outils de communication pour sensibiliser les citoyens
Dans le cadre de sa campagne de sensibilisation, RECYC-QUÉBEC concevra et mettra à la disposition des municipalités des outils de communication pour encourager les citoyens à poser le bon geste en matière de récupération. Cette campagne vise à aider les citoyens à bien identifier les matières qu’ils peuvent mettre dans leur bac de récupération. Ces outils permettront de renforcer leur participation, en encourageant le maintien et la continuité de leurs bonnes habitudes vis-à-vis de la récupération.
Pour aider les citoyens à comprendre ce qui va dans leur bac, la campagne Qu’est-ce qui va dans le bac? a été lancée en début de semaine : https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/citoyens/mieux-recuperer/quest-ce-qui-va-dans-le-bac.
Une évolution nécessaire du régime de compensation
La collecte sélective repose sur une responsabilité partagée entre les municipalités et l’industrie. Le régime actuel sera modernisé prochainement afin d’intégrer des critères de qualité pour les matières récupérées et triées, d’assurer une meilleure traçabilité des matières vendues et de favoriser le développement de débouchés locaux. L’objectif étant de bâtir un système performant et adapté à la réalité actuelle.
« La fermeture du marché chinois est venue déstabiliser le marché mondial des matières recyclées. Toutefois, le fait que la Chine se soucie désormais de l’environnement est une bonne nouvelle, car il n’y a pas de frontière à la pollution. Nous saisissons donc cette occasion afin d’améliorer nos pratiques et de favoriser le développement de débouchés locaux, créant ainsi une véritable économie circulaire au Québec. Je suis heureuse de constater la mobilisation rapide de tous les acteurs de la collecte sélective autour d’un objectif commun, celui d’identifier et de mettre en oeuvre des solutions concrètes et durables. L’implication de tous est primordiale pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés collectivement. »
Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
« Le Québec doit faire davantage pour que les matières recyclables récupérées sur son territoire soient conditionnées et recyclées le plus possible au Québec, et c’est avec cet objectif en tête que la société d’État répond présent avec cette enveloppe budgétaire pour favoriser et soutenir des initiatives d’identification de débouchés porteurs à long terme. Nous sommes confiants de voir cette première mesure mener à des projets porteurs amenant des gains durables pour tout l’écosystème de l’économie circulaire du Québec. RECYC-QUÉBEC entend continuer de jouer son rôle de partenaire de premier plan pour collaborer et mobiliser tous les acteurs concernés, dont Éco Entreprises Québec, RecycleMédias, les citoyens, les municipalités, les centres de tri et les installations de conditionnement et de recyclage. »
Sonia Gagné, PDG intérimaire de RECYC-QUÉBEC
À propos de RECYC-QUÉBEC – www.recyc-quebec.gouv.qc.ca
Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC est une société d’État créée en 1990 dont l’objectif est de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d’emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.