100 M$ pour attirer les entreprises près des installations portuaires de Montréal et Contrecœur

100 M$ pour attirer les entreprises près des installations portuaires de Montréal et Contrecœur

L'Administration portuaire de Montréal a annoncé le 30 juillet dernier la nomination de Ryan Dermody au poste nouvellement créé de vice-président–Contrecœur.

Crédit photo : Courtoisie

Le projet d’agrandissement des installations du Port de Montréal à Contrecœur a une très grande envergure et les annonces en marge de celui-ci sont souvent du même ordre. Récemment, l’Administration portuaire de Montréal (APM) et le Fonds de solidarité FTQ ont signé une entente afin de créer un partenariat de financement représentant une enveloppe de 100 millions de dollars destinée à toute entreprise qui a un projet de développement dans la région du Grand Montréal en lien avec la chaîne logistique du Port.
Cette enveloppe de 100 millions permettra donc d’attirer les entreprises canadiennes et étrangères qui souhaitant s’installer près des installations portuaires de Montréal et de Contrecœur. Elle bénéficiera aussi aux entreprises déjà existantes qui voudraient profiter davantage de l’efficacité de la chaîne logistique du Port pour le développement de leurs activités, tout en contribuant à augmenter le volume du trafic des marchandises.
Le montant sera mis à la disposition des entreprises par le Fonds sous forme de capital-actions ou de prêt non garanti. Il faut souligner que cette enveloppe de 100 millions de dollars du Fonds s’ajoute à celle également de 100 millions du Fonds dans le cadre de la Stratégie maritime du gouvernement du Québec pour le développement de projets liés aux pôles logistiques.
Les deux partenaires ont fait savoir que les entreprises désireuses de soumettre un projet pour bénéficier de ce financement sont invitées à communiquer avec eux. Un comité composé de membres désignés par l’APM et le Fonds sera mis en place pour faire la promotion de cette initiative, sous la présidence de Sylvie Vachon, présidente-directrice générale de l’APM.
« Ensemble, nous posons un geste pour favoriser le développement des entreprises et la croissance économique tout en bénéficiant à la chaîne logistique du Port de Montréal », a mentionné de son côté Sylvie Vachon.
« Ce nouveau partenariat entre le Fonds et l’APM favorisera les investissements en logistique qui amélioreront l’efficacité du transport de marchandises dans le Grand Montréal, et ce, au bénéfice des petits, moyens et grands exportateurs du Québec. Le Port contribuera ainsi à augmenter les exportations du Québec, un objectif que le Fonds partage avec la Stratégie maritime du gouvernement du Québec », a pour sa part indiqué Gaétan Morin, président et chef de la direction du Fonds.
Nouveau vice-président–Contrecœur
Toujours au sujet de ce dossier, l’Administration portuaire de Montréal a annoncé le 30 juillet dernier la nomination de Ryan Dermody au poste nouvellement créé de vice-président–Contrecœur. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, il chapeautera l’avancement et la réalisation du développement d’un nouveau terminal à conteneurs à Contrecœur.
M. Dermody aura le mandat d’orienter, de planifier et de diriger toutes les activités liées à la réalisation du projet et de collaborer avec les partenaires impliqués dans la mise en place d’un pôle logistique et d’une zone industrialo-portuaire dans le secteur de Contrecœur.
La création de ce nouveau poste au sein de la haute direction de l’APM témoigne de l’envergure de ce vaste projet de 750 M$ visant à soutenir la croissance du marché des conteneurs au Québec et au Canada ainsi que de l’importance de celui-ci pour le développement économique régional et national.
On indique dans le communiqué diffusé par l’APM que le nouveau vice-président possède une formation pluridisciplinaire acquise au pays et à l’étranger dans les domaines des valeurs mobilières et de l’investissement, du milieu diplomatique, politique et militaire. Son expérience variée et une vaste connaissance des opérations portuaires, logistiques et de la chaine d’approvisionnement, ainsi que dans le montage de financement complexe et la gestion des relations avec les parties prenantes dans la réalisation de grands projets, seront un grand atout.